(Photo John McDonnell, Washington Post)

Publié le 6 oct. 2009
Mathias Brunet

Je suis un peu surpris par cette décision compte tenu du fait que Bruce Boudreau avait déclaré que José Théodore était son numéro un pour entamer l'année. Et que Théodore a répondu avec une très bonne performance en match d'ouverture.

Boudreau veut voir comment Varlamov, dont il s'agira d'un deuxième départ consécutif, réagira dans un environnement hostile comme celui de Philadelphie. Autre lien.

L'idée de l'entraîneur des Capitals de Washington est probablement arrêtée depuis le printemps dernier. Si Varlamov lui prouve qu'il peut faire le travail, il deviendra le numéro un, d'autant plus que Théodore deviendra joueur autonome sans compensation à la fin de l'année.

Le match sera intéressant: Varlamov, la vedette montante, contre Ray Emery, qui répond au défi en début de saison avec les Flyers après une année d'exil... et de gros canons des deux côtés pour les tester.