Le Canadien doit-il repêcher en fonction de ses nécessités vendredi, c'est à dire un attaquant de puissance?

Mathias Brunet

Arpon Basu, de CTV, qui suit de près les activités du Canadien depuis plusieurs années, croit que oui. Il suggère que l'équipe de dépisteurs du CH délaissent leur habitude de choisir le meilleur joueur disponible et ciblent en première ronde un attaquant costaud capable de compter. Il cite quelques noms dans son article, dont Dimitrij Jaskin.

Pour ma part, je me méfie de ce type de stratégie. Tant mieux si Jaskin est meilleur que les autres au 17e rang, mais il faut éviter de bouder un Claude Giroux comme on l'a fait en 2006 au détriment d'un grand défenseur droitier qui joue dans la Ligue de la Côte Est.

Si un attaquant du type Jordan Eberle est disponible au 17e rang, faut-il l'écarter en raison de sa petite taille et choisir un Colten Teubert? Jamais de la vie. Mais chacun a droit à son opinion.