Je n'aimerais pas être à la place de Marc Bergevin aujourd'hui.

Mathias Brunet

En échangeant P.K. Subban, un défenseur de 27 ans toujours en ascension, pour Shea Weber, 32 ans en août, et certainement pas plus rapide qu'il y a un an, en offrant deux choix de deuxième ronde pour Andrew Shaw, quoique celui-ci aura 26 ans en juillet, en misant sur Alexander Radulov, une belle prise, le DG du Canadien a pris le pari du succès à court terme.

Mais le Canadien a été éliminé en six matchs par les Rangers et Bergevin se retrouve avec un club qui ne sera pas supérieur l'an prochain si aucun changement important n'est apporté.

Or, voilà, après avoir pris un tel pari l'été dernier, je vois mal Bergevin effectué un virage à 180 degrés et opter pour une cure jeunesse semblable à celle des Maple Leafs de Toronto. Voudra-t-il, pourra-t-il scinder son noyau?

Malgré l'élimination au premier tour, Carey Price demeure un gardien d'exception. Son club lui a donné seulement 11 buts en six matchs. Même à l'époque héroïque de Patrick Roy, le CH trouvait le moyen de marquer les buts importants. Le capitaine Max Pacioretty a obtenu une maigre passe en six matchs dans cette série. Alex Galchenyuk trois aides, Phillip Danault deux aides, Paul Byron un point et Andrew Shaw aucun.

Au moins, Artturi Lehkonen et Brendan Gallagher ont offert des performances encourageantes en séries, mais on ne parle pas de joueurs offensifs dominants.

S'entendre à long terme avec Price, qui a seulement 29 ans après tout, serait une bonne idée. Mais voudra-t-il rester? S'il ne manifeste pas le désir de rester, il faut l'échanger rapidement, pour obtenir le maximum en retour.

La défense inquiète. Jordie Benn a rendu de fiers services au club, mais quand on parle de le protéger à titre de troisième défenseur, voilà un constat inquiétant. Cette défense est lente dans l'ensemble. Mikhail Sergachev montre certaines promesses, mais il ne sauvera pas ce club l'an prochain. Peut-être aura-t-il même besoin d'une autre année pour se développer dans les mineures.

À l'attaque, le CH n'a toujours pas de centre numéro un digne de ce nom. Il faudra prendre une décision concernant Alex Galchenyuk. Si on l'échange, on risque de ne pas obtenir un joueur de valeur équivalente. On le garde en espérant qu'il revienne à la forme du début de saison?

La relève est mince. Nikita Scherbak a désormais 21 ans et il n'a pas été transcendant à sa deuxième saison dans la Ligue américaine, seulement 41 points, dont 13 buts, en 66 matchs. À titre de comparaison, Jacob De La Rose, considéré comme un attaquant défensif, a un but de plus, 14, et 31 points, mais en six matchs de moins.

Charles Hudon demeure sans doute l'espoir le plus intéressant à l'attaque. Aura-t-il finalement sa chance l'an prochain?

Il faut se le dire, si les cuvées 2005 et 2007 du repêchage ont permis à Trevor Timmins de repêcher Carey Price, P.K. Subban, Max Pacioretty, Ryan McDonagh, le bilan depuis 2008 n'est pas reluisant. Louis Leblanc, Jarred Tinordi, Nathan Beaulieu et Michael McCarron sont autant de choix de première ronde qui ont déçu.

Et outre Brendan Gallagher en 2010, le Canadien n'a pas été en mesure de dénicher des perles dans les rondes subséquentes en 2008, 2009, 2010, 2011 et 2012.

Vrai que le CH repêchait souvent tardivement en première ronde. Mais les Ducks d'Anaheim de l'excellent recruteur en chef Martin Madden Jr n'ont pas eu beaucoup de hauts choix non plus. Repêché immédiatement après McCarron au 26e rang en 2013, le défenseur Shea Theodore a obtenu cinq points en quatre matchs en première ronde contre les Flames de Calgary. Il a joué en moyenne plus de 20 minutes par match.

Repêché 30e en 2011, 13 rangs après Nathan Beaulieu, Rickard Rakell a marqué 33 buts cet hiver. Le défenseur Sami Vatanen a été repêché presque 90 rangs après Louis Leblanc. Comme quoi il y a toujours moyen de se débrouiller avec du flair.

Déprimant, n'est-ce pas?