Des erreurs dans les premiers modules ont privé le skieur acrobatique canadien Max Moffatt d’une médaille olympique, mardi soir, en slopestyle.

Publié le 15 février
Katherine Harvey-Pinard
Katherine Harvey-Pinard La Presse

Moffatt, dont il s’agissait de la première finale olympique, disposait de trois descentes pour montrer ce qu’il sait faire aux juges. Seule la meilleure des trois comptait au classement.

À son premier passage, l’Ontarien y est allé d’une descente plus complexe que celle qu’il avait faite la veille, lors des qualifications. Il a cependant fait une erreur au deuxième rail, puis est tombé à l’atterrissage de son dernier saut, et n’a donc obtenu que 47,18 points. Il pointait au 7rang après la première manche.

Déjà à ce moment, le meilleur résultat était de 90,01 points, fruit du travail de l’Américain Alexander Hall. Ce fut d’ailleurs le score à battre tout au long de la finale. Scoop : personne n’y est arrivé.

La deuxième descente de Moffatt a nettement mieux été que la première, mais une faute en début de parcours lui a coûté cher aux points. Les juges lui ont octroyé une note de 65,31, ce qui l’a fait glisser en 8position.

Pour espérer monter sur le podium, qui aurait été son premier aux Olympiques, le Canadien devait livrer la meilleure performance de sa vie. Mais comme lors de ses deux premières descentes, il a éprouvé des difficultés sur les premiers modules. Malgré de bons sauts, il a dû se contenter d’une note de 70,40 points, bon pour le 9e rang. L’athlète de 23 ans a mis ses mains sur sa tête en guise de déception en arrivant au bas de la piste.

Hall, qui avait terminé 16e à PyeongChang, a donc remporté son premier titre olympique. C’est l’Américain Nicholas Goepper (86,48 points) qui s’est emparé de l’argent, tandis que le Suédois Jesper Tjäder (85,35 points) a hérité du bronze.

Moffatt était le seul Canadien en finale. Les trois autres, Édouard Therriault (13e), Evan McEachran (24e) et Teal Harle (26e), ne s’étaient pas qualifiés.