Édouard Therriault se souviendra des Jeux olympiques de Pékin, parce qu’il s’agit de sa première participation aux Jeux. Le public se souviendra de lui principalement pour ses prouesses… en entrevue.

Publié le 15 février
Nicholas Richard La Presse

Il y a quelques jours, le skieur acrobatique avait terminé en 13e position lors de l’épreuve du grand saut. Il avait raté la grande finale par une seule position. Toutefois, en entrevue avec Radio-Canada après sa course, il avait charmé tous les Québécois.

Même s’il n’avait pas réalisé son objectif principal de se battre pour une médaille, le jeune homme de 18 ans affichait un immense sourire et ses propos lui ont valu une énorme dose d’amour sur les réseaux sociaux. Il avait alors vanté ses coéquipiers et ses adversaires, il avait souligné qu’il s’estimait chanceux d’être aux Jeux en compagnie des meilleurs skieurs au monde, en plus de remercier le ciel d’avoir offert des conditions « parfaites » pour skier.

Mardi matin, l’athlète de Lorraine, dans les Laurentides, a récidivé. Comme à l’épreuve précédente, Therriault a une fois de plus raté la finale par une seule place à l’épreuve de descente acrobatique. Il s’est classé 13e. Crève-cœur. Néanmoins, toujours au micro de Radio-Canada, le jeune homme s’est encore montré extrêmement positif et simplement heureux d’être aux Jeux. Les regrets et la colère ne semblent pas exister pour Therriault.

« J’ai vécu ça de la meilleure façon que j’aurais pu le vivre, avec du plaisir. […] Ce n’est pas tous les jours que l’on peut être aux Olympiques, ce n’est pas tout le monde qui peut être aux Olympiques. »

Détendu, décontracté et visiblement en paix avec son résultat, il a terminé son entrevue, appuyé sur la bordure et serein : « Je ne crois pas que je changerais grand-chose. Je suis vraiment heureux de ma performance […], d’avoir pu visiter, d’avoir parlé aux gens. Vraiment, je suis honoré d’avoir pu participer aux Jeux olympiques de Pékin. »