(Caracas) Championne olympique et détentrice du record du monde du triple saut, la Vénézuélienne Yulimar Rojas veut défendre son titre aux Jeux olympiques de Paris en 2024, mais aussi tenter de décrocher le titre en saut en longueur, a-t-elle confié jeudi.

Agence France-Presse

« Je suis une athlète de défis. Si cela ne tenait qu’à moi, je participerais à deux épreuves (longueur et triple saut). C’est ce que j’ai prévu. C’est ce à quoi je pense. Il y a de grandes chances que je participe aux deux », a-t-elle dit au président vénézuélien Nicolas Maduro lors d’une cérémonie en son honneur au palais présidentiel de Caracas.

Au triple saut, elle a déjà un palmarès exceptionnel : vice-championne olympique à Rio, championne olympique à Tokyo, records du monde en salle comme en extérieur, double championne du monde en extérieur et en salle, gagnante de la Ligue de Diamant cette année…

Selon plusieurs experts, l’athlète de 19,2 m, qui fêtera ses 26 ans en octobre et qui est basée à Barcelone, peut légitimement rêver d’être compétitive à la longueur. Son entraîneur n’est autre que le légendaire sauteur cubain Ivan Pedroso, champion olympique et quadruple champion du monde de la longueur.

Le 13 juin, Rojas avait notamment fait un bond à 7,27 mètres, qui n’avait pas été homologué en raison d’un vent favorable de 2,7 m/sec. À Tokyo, l’Allemande Malaika Mihambo a remporté l’or à la longueur avec un saut à 7 mètres.