(Tokyo) Le deuxième duo canadien a aussi réussi à accéder aux quarts de finale du tournoi de volleyball de plage des Jeux olympiques de Tokyo.

John Chidley-Hill La Presse Canadienne

Les Ontariennes Melissa Humana-Paredes, de Toronto, et Sarah Pavan, de Kitchener, ont défait la paire espagnole formée par Fernandez Steiner et Elsa Baquerizo McMillan 2-0 en huitièmes de finale, lundi à Tokyo.

Les Canadiennes ont eu le dessus en deux manches identiques de 21-13.

Le jeu au filet de Pavan a été la clé du succès dans cette victoire, mais l’athlète de 34 ans a soutenu qu’elle ne pourrait pas faire tous ces contres si elle ne savait pas que sa partenaire était derrière elle pour la couvrir.

« Honnêtement, au volleyball de plage, toutes les stratégies défensives reposent sur la confiance, a-t-elle mentionné. Si je n’ai pas confiance envers Melissa, je vais tenter de trop en faire au filet. Si Melissa n’a pas confiance en moi, elle sera prise hors position. »

L’autre duo canadien, celui de Brandie Wilkerson et Heather Bansley, croisera le fer avec Tina Graudina et Anastasija Kravcenoka de la Lettonie en quarts de finale, mardi.

Le Canada est le seul pays qui possède deux équipes toujours dans la compétition.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Les Canadiennes ont eu le dessus en deux manches identiques de 21-13.

« Normalement, à ce point-ci de la compétition, il y aurait deux équipes américaines ou brésiliennes, mais là nous avons deux duos canadiens. Je crois que ça représente beaucoup pour notre pays et notre fédération », a souligné Humana-Paredes.

Humana-Paredes et Pavan affronteront les Australiennes Mariafe Artacho Del Solar et Taliqua Clancy en quarts de finale.

« (L’Australie) a une attaque très diversifiée, a expliqué Pavan. Elles n’ont pas un style classique, elles font des jeux de partout. Nous devrons être vigilantes et demeurer concentrées sur notre défense. »

Pavan et Humana-Paredes, championnes du monde en titre, n’ont toujours pas perdu de manche à Tokyo. Elles ont remporté leurs trois matchs de la phase de groupe 2-0.

Aucun duo masculin ne s’est qualifié pour les compétitions de volleyball de plage à Tokyo.

Pavan et Humana-Paredes ont dominé leur sport depuis qu’elles ont formé leur équipe il y a cinq ans. Elles ont atteint la finale lors de 14 évènements internationaux et en ont remporté sept.

Elles ont notamment été sacrées championnes du monde en 2019 et remporté l’or en 2018 aux Jeux du Commonwealth.

Leur victoire au Championnat du monde a permis à Pavan et Humana-Paredes de se qualifier pour les Jeux de Tokyo, il y a deux ans.

La première manche a été serrée pour les sept premiers points, mais les Canadiennes ont ensuite pris le dessus sur leurs adversaires espagnoles.

Pavan a notamment été dominante, réussissant quatre contres lors d’une séquence de 7-1 qui a permis au Canada de prendre les devants 14-7.

Les Canadiennes ont poursuivi sur leur lancée en deuxième manche, si bien qu’elles ont rapidement pris une avance de 11-4.

Une attaque d’Humana-Paredes tout juste à l’intérieur des limites du terrain a porté la marque à 20-11, puis les Canadiennes ont concédé deux points à leurs adversaires.

Les Canadiennes ont mis fin au débat quand un retour d’Humana-Paredes a touché les doigts de son adversaire avant de tomber au sol.