(Tokyo) Alexander Zverev est venu de l’arrière pour vaincre le favori Novak Djokovic lors des demi-finales. Il a enchaîné avec une dominante performance en finale.

Andrew Dampf Associated Press

L’Allemand classé cinquième a dominé son rival russe Karen Khachanov 6-3, 6-1 lors du tournoi de tennis masculin en simple des Jeux de Tokyo, dimanche, remportant le titre le plus important de sa carrière.

« C’est tellement plus gros que tout dans le monde du tennis — dans le monde du sport », a affirmé Zverev.

PHOTO PATRICK SEMANSKY, ASSOCIATED PRESS

Alexander Zverev

Zverev a dicté le jeu grâce à son puissant service et de bons revers, n’ouvrant jamais la porte à Khachanov, classé 25e.

La meilleure performance précédente de Zverev était sa participation à la finale des Internationaux des États-Unis en 2020, quand il avait gaspillé une avance de deux manches pour finalement s’incliner en cinq sets contre Dominic Thiem.

Le président du CIO, Thomas Bach, a regardé son compatriote allemand gagner le titre, alors qu’une dizaine de personnes contre la présentation des Olympiques manifestaient en face du parc de tennis Ariake. Ils pouvaient être entendus dans le stade, mais le jeu n’a jamais été interrompu.

« Nous avons tout entendu. C’était très bruyant », a indiqué Zverev.

Ce fut tout un parcours pour Zverev, qui a aussi dominé les deux dernières manches contre Djokovic.

Outre ses six as, Zverev a montré sa touche grâce à un délicat lob qui lui a permis d’aller chercher le point, à mi-chemin au deuxième set.

Khachanov a montré des signes de frustration lorsqu’il a frappé une balle loin dans les gradins alors que Zverev menait 5-0 en deuxième manche.

PHOTO EDGAR SU, REUTERS

Karen Khachanov

Alors que la chaleur était à nouveau un facteur, avec une température de 32 degrés Celsius et un indice de chaleur de 37 degrés Celsius, Zverev a terminé le match si rapidement — en 79 minutes — que ça n’a pas eu d’importance.

Lorsqu’il a mis fin au duel, à la suite d’un puissant service en largeur qui a mené à une erreur de Khachanov, l’Allemand s’est couché sur le terrain et il a pleuré.

Zverev a rejoint Steffi Graf en tant que seuls Allemands à avoir remporté la médaille d’or en simple. Graf l’avait fait en 1988, lorsqu’elle a réussi un Grand Chelem doré en gagnant les quatre tournois majeurs et l’or olympique lors d’une même année.

Djokovic avait lui aussi l’occasion de réaliser cet exploit, avant sa défaite contre Zverev.

Djokovic s’est incliné contre l’Espagnol Pablo Carreño Busta lors du match de la médaille de bronze, samedi.

En finale du double féminin, les favorites Barbora Krejcikova et Katerina Siniakova, de la République tchèque, ont vaincu les Suissesses Belinda Bencic et Viktorija Golubic 7-5, 6-1.

Une journée plus tôt, Bencic a décroché la médaille d’or en simple en battant une autre Tchèque, soit Marketa Vondrouova.

Les Brésiliennes Laura Pigossi et Luisa Stefani ont mis la main sur la médaille de bronze en double.

En double mixte, les représentants du Comité olympique russe Anastasia Pavlyuchenkova et Andrey Rublev ont battu leurs compatriotes Elena Vesnina et Aslan Karatsev 6-3, 6-7 (5), 13-11 pour gagner la médaille d’or.

Les Australiens Ashleigh Barty et John Peers ont reçu la médaille de bronze à la suite du retrait de Djokovic.