(Tokyo) Le Chinois Shun Wang a été sacré vendredi à Tokyo champion olympique du 200 m quatre nages, une épreuve longtemps dominée par la légende Michael Phelps, devant le Britannique Duncan Scott et le Suisse Jérémy Desplanches.

Agence France-Presse

Médaillé de bronze sur la distance lors des JO-2016 de Rio, Wang a bouclé la course en 1 min 55 s, nouveau record d’Asie, résistant au retour canon de Duncan Scott (1 min 55 s), pendant que Desplanches arrachait le bronze (1 min 56 s) pour 5/100e au Japonais Daiya Seto.

L’épreuve entrait dans une nouvelle ère après la retraite de l’Américain Michael Phelps, qui avait décroché chaque titre olympique entre 2004 et 2016. Lui aussi emblématique, son compatriote Ryan Lochte, 36 ans avait échoué à se qualifier pour ses cinquièmes Jeux lors des sélections américaines.

A 27 ans, Wang avait dominé les demi-finales et s’avançait en favori, mais il a d’abord dû rattraper l’Américain Michael Andrew, 22 ans, parti très vite et qui a finalement craqué dans la dernière longueur pour finir 5e (1 min 57 s).

Duncan Scott, 24 ans, ajoute lui une troisième médaille à sa moisson tokyoïte, après l’argent mardi sur 200 m derrière son compatriote Tom Dean, puis l’or le lendemain avec le 4 x 200 m britannique.

Enfin, le vice-champion du monde Jérémy Desplanches, bien revenu dans les 50 derniers mètres, offre à la Suisse sa première médaille olympique en natation depuis Etienne Dagon, en bronze sur 200 m brasse aux JO-1984 de Los Angeles.

Le champion du monde en titre de la distance, le Japonais Daiya Seto, 26 ans, échoue au pied du podium et perd une occasion de se racheter après son élimination samedi dès les séries du 400 m quatre nages, dont il était le grand favori.