(Tokyo) La Sud-Africaine Tatjana Schoenmaker a remporté vendredi l’or du 200 m brasse aux Jeux olympiques de Tokyo en battant au passage le record du monde, poussée par les Américaines Lilly King, en argent, et Annie Lazor, en bronze.

Agence France-Presse

À 24 ans et après s’être adjugé l’argent du 100 m brasse mardi, la nageuse de Johannesburg s’est imposée en 2 min 18 sec 95, battant le record du monde de la Danoise Rikke Moller Pedersen établi en 2013 (2 : 1911) et coiffant Lilly King dans les derniers mètres (2 : 1992), loin devant Annie Lazor (2 : 2084).

Dans une salle privée de public, mais pas d’ambiance, tant les délégations rivalisent d’acclamations, la vice-championne du monde a fait exulter la bruyante équipe sud-africaine, après une course étouffante.

Partie très vite et plutôt spécialiste du 100 m brasse, la double championne olympique Lilly King menait encore à mi-course, en avance sur le record du monde, avant d’être rattrapée à 150 m puis doublée dans la dernière longueur.

En tête des bilans annuels et favorite en l’absence de la championne du monde russe Yuliya Efimova, qui s’était concentrée sur le 100 m brasse (5e), Schoenmaker avait brillé en séries comme en demi-finales.

Annie Lazor, devenue à 26 ans la nageuse américaine la plus âgée à accéder à ses premiers Jeux, décroche le bronze quelques mois après le brutal décès de son père, victime de la COVID-19.