Tammara Thibeault a remporté son premier combat aux Jeux olympiques de Tokyo en défaisant la Kazakhe Nadezhda Ryabets par décision partagée des juges en huitièmes de finale. La victoire de Thibeault a été confirmée alors que quatre des cinq juges ont remis une carte de pointage en sa faveur.

Sportcom

« Je savais que ça allait être un combat différent puisque mon adversaire était vraiment plus petite que moi. On s’est bien ajustés, mon entraîneur et moi, Je me sens bien dans le ring et je suis contente d’être à Tokyo présentement. On va faire tous les petits ajustements nécessaires pour se rendre jusqu’au bout », a-t-elle affirmé après sa victoire.

Le troisième round du combat a été fort en intensité alors que la Kazakhe tentait de renverser la vapeur, elle qui voyait déjà la victoire lui glisser entre les mains. Thibeault a toutefois gardé son calme pour concrétiser son gain.

En quarts de finale, la Montréalaise affrontera la Néerlandaise Nouchka Fontijn, qui a battu Thibeault en décembre 2019 lors de son dernier combat officiel avant les Jeux de Tokyo. La boxeuse de 24 ans veut prendre le temps de discuter avec son entraîneur afin d’avoir une stratégie la plus efficace possible pour poursuivre son expérience olympique.

« On veut prendre une chose à la fois. On va s’assoir avec notre équipe pour que je sois fin prête pour les quarts de finale. On est prêts à tout. »

Même si elle n’a pas pu faire de combats en préparation pour les Jeux olympiques, Thibeault croit être au sommet de sa forme présentement.

« On s’est super bien préparés, on a eu la chance d’avoir certains partenaires d’entraînement pour faire des simulations de combat. J’ai été bien encadré et tout a été très bien structuré. Je savais que j’allais être prête en arrivant au Japon. »

Le combat de Thibeault face à Fontijn aura lieu samedi, le 31 juillet.

Caroline Veyre éliminée en quarts de finales

De son côté, Caroline Veyre n’a pas réussi à se frayer un chemin jusqu’aux demi-finales du tournoi olympique, perdant par décision unanime contre l’Italienne Irma Testa en quarts de finale.

La Montréalaise a tenté une remontée au troisième round, mais il était déjà trop tard.

« Mon plan de match ne fonctionnait pas, je voulais lui mettre de la pression, mais elle ne s’est pas fatiguée, son cardio était très bon et elle était rapide sur ses pieds. J’ai changé mon plan de match au troisième round pour me concentrer sur son corps. Ç’a bien fonctionné et j’ai réussi à gagner le round grâce à ça. Par contre, je n’aurais pas pu utiliser cette stratégie en début de combat puisqu’elle était encore trop rapide. Je vais apprendre de cette expérience », a analysé Veyre après son combat.

La boxeuse de 32 ans avait offert une belle performance en huitièmes de finale en battant la Croate Nikolina Cacic par décision unanime. Une victoire qui lui avait donné confiance en vue du reste du tournoi.

« J’ai vraiment bien fait dans ce premier combat. Elle était très grande, mais elle se déplaçait peu, j’ai donc réussi à l’attaquer à plusieurs reprises. Elle a perdu beaucoup d’énergie rapidement, je savais dès le premier round que tout se passerait bien ».

Malgré un parcours qui se termine plus tôt que souhaité, Veyre gardera un très beau souvenir de sa première expérience olympique.

« J’ai vraiment bien performé sur la plus grande scène au monde. Je suis fière de moi et j’ai eu la meilleure préparation possible. J’étais vraiment contente d’enfin pouvoir me battre dans une grosse compétition, j’étais vraiment excitée pour ces Jeux-là. »

Avec les Jeux olympiques de 2024 présentés dans sa ville natale de Paris, Veyre envisage fortement le scénario d’un dernier tour de piste afin de pouvoir participer à ces Jeux.

« Paris arrive dans seulement trois ans, donc pourquoi pas ? Il y a les Jeux du Commonwealth et les Jeux panaméricains d’ici là pour bien me préparer pour Paris. Ce serait incroyable de pouvoir finir ma carrière devant ma famille là-bas. »

Aviron

Kasia Gruchalla-Wesierski et ses coéquipières du huit se sont qualifiées pour la finale de l’épreuve. Le Canada a pris le deuxième rang du repêchage, accusant un retard de 74 centièmes de seconde sur les Roumaines, qui ont amélioré le meilleur temps mondial de l’épreuve grâce à un chrono de 5 min 52,99 s.

La Montréalaise d’adoption participera à la finale vendredi, le 30 juillet.

Gabrielle Smith était également en action mercredi pour la finale en deux de couple avec sa coéquipière Jessica Sevick. L’athlète de Lac-Brome et l’Albertaine ont pris le sixième rang de la finale, complétant le parcours en 6 min 53,19 s.

Les Roumaines Ancuta Bodnar et Simona Radis ont raflé la médaille d’or en éclipsant le meilleur temps olympique de l’épreuve grâce à un chrono de 6 min 41,3 s.

Cyclisme sur route

Chez les femmes, Karol-Ann Canuel a pris le 14e rang du contre-la-montre en terminant le parcours de 22,1 kilomètres en 33 min 7,97 s. L’athlète originaire d’Amos a accusé un retard de 2 minutes et 54,48 secondes sur la gagnante, la Néerlandaise Annemiek van Vleuten.

Hugo Houle a pour sa part été en tête du classement provisoire de l’épreuve pendant un bon moment et s’est finalement classé 13e grâce à un chrono de 57 min 46,56 s. L’épreuve de 44,2 kilomètres a été remportée par le Slovène Primoz Roglic en 55 min 04,19 s.

Le cycliste de Sainte-Perpétue a amélioré son meilleur résultat olympique au contre-la-montre, lui qui avait pris le 21e rang à Rio, en 2016.

Natation

Les Québécoises Katerine Savard et Mary-Sophie Harvey ont terminé au deuxième rang de leur groupe au relais 4 x 200 m nage libre. En compagnie de leurs coéquipières Rebecca Smith et Sydney Pickrem, elles ont complété les 800 mètres de l’épreuve en 7 min 51,52 s pour s’assurer une place dans la finale qui aura lieu jeudi, le 29 juillet.

Sports équestres

Brittany Fraser-Beaulieu a profité du forfait de l’Américaine Adrienne Lyle pour participer à la finale du Grand Prix en dressage. L’athlète de Saint-Bruno et son cheval All In ont obtenu un pointage de 76 404 %, ce qui les a placés au 18e rang.

Tennis

Le parcours de Félix Auger-Aliassime en double mixte s’est arrêté dès le premier tout au tournoi olympique. Auger-Aliassime et Gabriela Dabrowski se sont inclinés en deux manches 3-6 et 4-6 contre les Grecs Maria Sakkari et Stefanos Tsitsipas.

Tirant de l’arrière 3-4 en première manche, l’athlète originaire de L’Ancienne-Lorette et l’Ontarienne ont été brisés par les Grecs avant de concéder le set au jeu suivant. Ils ont également perdu le premier jeu de la deuxième manche alors qu’ils étaient au service. Sakkari et Tsitsipas n’ont plus jamais regardé derrière.

Voile

Oliver Bone et son coéquipier Jacob Saunders participaient aux deux premières courses de la classe 470, un dériveur. Le duo canadien a d’abord pris le 12e rang (+2 minutes et 22 secondes) lors de la première course, avant de prendre le 17e échelon (+3 minutes et 5 secondes) à leur deuxième sortie sur l’eau.

Bone, originaire de Montréal, et Saunders, de la Nouvelle-Écosse, disputeront encore huit courses de jeudi à lundi. La course pour les médailles sera présentée mercredi, le 4 août.

Volleyball

L’équipe canadienne a savouré une convaincante victoire de 3-0 (25-16, 25-20 et 25-22) face à la formation iranienne, qui avait gagné ses deux premiers duels.

Malgré une blessure, le Sherbrookois Nicholas Hoag a inscrit 15 points, deuxième meilleur total de l’équipe derrière les 16 points de son capitaine britanno-Colombien Gord Perrin.

Les joueurs du pays obtiennent 3 importants points au classement du groupe A grâce à ce gain. Ils affronteront les Vénézuéliens vendredi, le 30 juillet.

Water-polo

À son troisième match de la compétition, la formation canadienne féminine n’a laissé aucune chance à l’Afrique du Sud, l’emportant par la marque de 21-1.

Axelle Crevier, Élyse Lemay-Lavoie et Shae La Roche ont toutes marqué à deux reprises, alors que Joëlle Békhazi a touché le fond du filet à une occasion. Gurpreet Sohi a été la Canadienne la plus productive avec quatre réussites.

Devant le filet de l’unifolié, Clara Vulpisi a été presque parfaite avec huit arrêts sur neuf lancers.

Les Canadiennes disputeront leur dernier match du tour préliminaire contre les Néerlandaises dimanche, le 1er août.