(Tokyo) Janine Beckie s’est ressaisie après avoir raté un penalty, inscrivant deux buts, et l’équipe canadienne de soccer féminin a vaincu le Chili 2-1, samedi.

La Presse Canadienne

Beckie a touché la cible à la 39e minute de jeu, sautant sur un retour de lancer à la suite d’un centre de Nichelle Prince.

Voyez les faits saillants du match

Beckie a ajouté un but moins de deux minutes après le début de la deuxième demie, acceptant une passe de Prince avant de déjouer la gardienne du Chili Christiane Endler.

PHOTO KIM HONG-JI, REUTERS

Janine Beckie déjoue la gardienne Christiane Endler.

Il s’agissait des quatrième et cinquième buts de Beckie aux Jeux olympiques. Elle en avait marqué trois en 2016, à Rio, où le Canada a mis la main sur une deuxième médaille de bronze consécutive.

« Mon travail est de marquer des buts. J’ai des joueuses qui m’entourent et qui créent des occasions pour moi. D’être capable de récompenser l’équipe avec deux buts, c’est très bien. Nous venons ici pour gagner. Ça me rend heureuse d’aider l’équipe en marquant deux buts », a mentionné Beckie.

Cette victoire laisse les Canadiennes au deuxième rang du groupe E avec un total de quatre points, deux de moins que la Grande-Bretagne, qui a vaincu le Japon 1-0 plus tard samedi.

Le Canada se mesurera à la Grande-Bretagne, mardi, au Stade Ibaraki Kashima. Avec une victoire, les Canadiennes doubleront les Britanniques au premier rang du groupe E. Par ailleurs, un match nul suffira au Canada pour se qualifier à la ronde éliminatoire.

Sur la tige

Les buts de Beckie ont compensé une certaine déception à la 20e minute, quand elle a envoyé son penalty sur le poteau droit. Le penalty a été accordé après que Christine Sinclair eut été fauchée dans la surface de réparation.

« C’est frustrant de rater un penalty qui aurait placé l’équipe en avant tôt dans le match, mais ça arrive. Tu ne peux pas marquer si tu ne tires pas. Je me suis avancée pour prendre le penalty et je vais continuer de le faire », a affirmé Beckie.

L’avance de deux buts des Canadiennes n’a été que de courte durée alors qu’elles ont accordé un penalty au Chili à la 57e minute.

PHOTO SILVIA IZQUIERDO, ASSOCIATED PRESS

Karen Araya a marqué sur un penalty.

Karen Araya a fait bouger les cordages grâce à un tir du côté gauche. La gardienne canadienne Kailen Sheridan avait plongé de l’autre côté.

Le Chili a eu l’occasion de créer l’égalité à la 72e minute, mais le ballon a touché la barre transversale.

L’entraîneuse du Canada, Bev Priestman, s’attendait à un défi difficile contre les Chiliennes, qui effectuent leurs débuts aux Jeux olympiques.

« C’est exactement ce à quoi je m’attendais comme match. J’ai toujours dit que ce ne serait pas un match facile, a-t-elle insisté. Nous nous sommes compliqué la tâche par moment, mais dans l’ensemble, je suis heureux que nous ayons amassé les trois points. »

Priestman a louangé le jeu de Julia Grosso et Jayde Riviere, qui ont disputé une première partie olympique, samedi. Grosso joue en milieu de terrain alors que Riviere est en défensive.

« Elles sont toutes les deux arrivées par le système de jeunesse. J’étais très fière de leur performance », a analysé Priestman.