(Tokyo) Kevin Durant a estimé mercredi que les deux défaites surprises des États-Unis face au Nigeria et à l’Australie en matchs préparatoires aux Jeux de Tokyo ont été « une gifle » nécessaire pour se relancer dans leur quête d’une quatrième médaille d’or consécutive.

Agence France-Presse

« J’ai la sensation que ça va bien se passer pour nous quand nous commencerons à jouer les matchs qui comptent, donc c’était plutôt bien de recevoir une gifle d’entrée pour nous rappeler que ça ne sera pas une promenade de santé » aux JO, a déclaré la vedette lors d’un point presse.

Après ces deux revers, les Américains se sont ressaisis lors de leurs deux derniers matchs à Las Vegas, en battant l’Argentine et l’Espagne, championne du monde en titre, démontrant leurs progrès collectifs, en faisant également preuve de sérieux défensivement.

« J’ai l’impression que nous comprenons mieux ce que l’entraîneur (Gregg Popovich) attend de nous, que les gars sont de plus en plus à l’aise les uns avec les autres et endossent mieux leurs rôles dans l’équipe », a ajouté la vedette des Nets de Brooklyn.

Les États-Unis commenceront le tournoi olympique dimanche contre la France qui les avait éliminés en quart de finale du Mondial-2019.

À ce titre, Gregg Popovich, également présent face à la presse, a souligné à quel point la concurrence à l’échelle internationale ne cesse de se relever.

« Il y a de plus en plus de grands joueurs dans le monde entier chaque année, ils jouent en NBA et reviennent dans leur pays pour défendre leurs couleurs. Ça rend les choses plus concurrentielles et c’est super. Il faut respecter les adversaires et jouer dur », a-t-il prévenu.

« Tout le monde veut nous voir perdre, chaque match apporte un peu plus de pression, nos adversaires prennent confiance… Mais on sait dans quoi nous sommes engagés », a conclu à ce sujet Durant, chef de file expérimenté du groupe américain, fort de deux médailles d’or glanées à Londres-2012 et Rio-2016.