La maman d’Andre de Grasse s’inquiétait du poids sur les épaules de son fils aux Jeux olympiques de Rio, en 2016.

Lori Ewing La Presse Canadienne

Alors qu’il avait fait irruption sur la scène mondiale un an plus tôt, serait-il capable de gérer la pression ?

Il n’y avait pas lieu de s’inquiéter.

« Il est toujours plus performant lors des grandes courses, a souligné Beverley De Grasse. Je ne l’ai jamais vu nerveux sur la piste. Je suis plus nerveuse que lui. »

De Grasse est encore une fois la tête d’affiche du Canada en athlétisme, aux Jeux de Tokyo. Il a prouvé à Rio et aux Championnats du monde de 2019 qu’il excelle lors des grandes occasions.

« Il y a évidemment de la pression, mais je ne peux vraiment pas expliquer comment je gère ça », a déclaré De Grasse, en souriant.

Sa copine Nia Ali et lui élèvent trois enfants : le fils de cette dernière, Titus, issu d’une relation précédente, leur fille de 3 ans Yuri et un fils né le 14 mai, dont ils gardent le nom secret.

PHOTO TIRÉE DU COMPTE TWITTER @IAAFDOHA2019

Nia Ali

L’Américaine Ali, championne du 100 m haies aux Mondiaux de 2019, estime que sa capacité à dévier la pression vient en partie du fait d’avoir commencé l’athlétisme relativement tard.

Au secondaire, De Grasse partageait souvent un terrain de basket avec Andrew Wiggins, des Warriors de Golden State. La piste n’est devenue une option que lorsque l’entraîneur Tony Sharpe l’a repéré lors d’une compétition, en train de courir avec des shorts amples, typiques du basket ou du soccer.

Puis, avant USC, il a dû passer par le Coffeyville College, au Kansas.

Ali a commencé à fréquenter De Grasse quelques semaines avant les Jeux de Rio.

« Il gère très bien la pression, et je pense que c’est parce qu’il sait que l’athlétisme n’est pas qui il est, c’est ce qu’il fait », a déclaré Ali.

« Il sait que, quel que soit le résultat, il y a des gens qui vont toujours l’aimer, il y a des gens qui vont toujours le soutenir, et ce n’est pas la fin, c’est tout. Je pense que c’est vraiment important. »

En santé

De Grasse est en bonne santé après que des blessures répétées aux ischiojambiers eurent déraillé deux saisons. Il a raté les Championnats du monde de 2017.

« Si tout clique et que tout se passe bien, il est facile de rester positif, a dit De Grasse. Si l’entraînement se passe bien, que je me sens en bonne santé et que tout se passe bien dans le monde extérieur, je peux juste aller là-bas, m’amuser et faire mon truc. J’essaie juste de contrôler ce que je peux contrôler. »

De Grasse a confié que les deux saisons perturbées avaient renforcé son amour pour le sport.

« Je suis reconnaissant de représenter mon pays », a-t-il dit lors d’un récent appel téléphonique de la Slovaquie, où il raffinait sa préparation en vue de Tokyo.

« Il y a quelques années, je ne pouvais pas courir. C’est presque mieux de courir et de ne pas bien faire que de rester assis à la maison. »

J’essaie de ne rien tenir pour acquis. Peu de gens atteignent les Jeux olympiques, et moi, je suis sur le point de vivre mes deuxièmes Jeux. Je veux savourer le moment.

Andre De Grasse

La longue période à l’écart a été difficile, mais Ali a dit que ç’a aussi été un tournant : ils ont déménagé de Phoenix à Jacksonville, pour travailler avec l’entraîneur Rana Reider.

« Ce nouveau départ l’a aidé à surmonter tout ce qui se passait », a-t-elle déclaré. Et pour les gens qui publiaient des choses négatives sur les réseaux sociaux, c’est simple : il suffit de les réduire au silence. Les gens vont parler, que vous fassiez bien ou non.

« En plus, je lui ai dit : “Si je peux récupérer d’avoir eu un bébé, toi, tu peux retourner en piste après cette blessure.” On se garde les pieds sur terre. »

Yuri a été l’inspiration derrière le livre pour enfants de De Grasse et Robert Budd, Cours avec moi, qui est sorti le 6 juillet.

De Grasse a aussi amassé 15 000 $ pour des œuvres caritatives pour la santé mentale des jeunes. Cela, dans l’optique de faire bouger les jeunes, dans un contexte de pandémie.

« Je suis tellement fière du niveau de maturité qu’il a atteint, a déclaré Beverley De Grasse. C’est tellement merveilleux de le voir redonner et faire toutes ces bonnes choses pour les enfants. »

Les demi-finales et la finale du 100 m masculin auront lieu le 1er août. Les demi-finales du 200 m seront présentées le 3 août et la finale, le 4 août.