(Paris) Le Serbe Novak Djokovic a annoncé jeudi qu’il participerait au tournoi de tennis des Jeux olympiques de Tokyo, s’offrant l’occasion de réaliser le premier « Golden Slam » de l’histoire pour un joueur.

Agence France-Presse

« J’ai réservé mon vol pour Tokyo et je rejoindrai fièrement l’équipe serbe pour les Jeux olympiques », a annoncé sur Twitter le numéro un mondial, vainqueur des trois premiers Majeurs de l’année 2021, en Australie, en France et en Angleterre.

Le Serbe de 34 ans avait laissé planer le doute sur sa venue à Tokyo en raison des fortes restrictions sanitaires en vigueur contre la COVID-19, affirmant être « à 50/50 » juste après sa victoire en finale de Wimbledon contre Matteo Berrettini.

Aux Jeux, il aura face à lui un tableau diminué par plusieurs absences majeures : Roger Federer, Rafael Nadal, Dominic Thiem ou Nick Kyrgios ont d’ores et déjà jeté l’éponge.

Les autorités japonaises vont appliquer des restrictions sanitaires drastiques aux JO, qui débutent le 23 juillet. Presque toutes les compétitions seront à huis clos et les athlètes, soumis à une stricte quarantaine, ne sont pas autorisés à venir avec leur famille.

Pour réaliser le « Golden Slam », soit les quatre tournois du Grand Chelem plus l’or olympique, Djokovic n’a « plus qu’à » remporter les JO et l’US Open (30 août-12 septembre), après ses sacres à l’Open d’Australie, Roland-Garros et Wimbledon.

Aucun homme n’a jamais réussi cet exploit. Seule l’Allemande Steffi Graf y est parvenue chez les femmes, en 1988.