(Trois-Rivières) Laurence Vincent Lapointe a traversé des tempêtes depuis l’été 2019, mais elle n’a jamais dérogé de son plan d’atteindre les Jeux olympiques et d’y remporter une médaille d’or. La route a souvent été sinueuse et elle continue de l’être : la Trifluvienne de 28 ans s’est inclinée lors de deux des trois finales du C1 200 mètres, aux Essais nationaux de canoë-kayak, près de Vancouver.

Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

Gagnante jeudi de la première finale du C1 200 m, la multiple championne du monde a vu Katie Vincent, sa partenaire de canoë à deux (C2) sur le circuit de la Coupe du monde, arracher les honneurs de la seconde manche. L’Ontarienne a réalisé une excellente performance pour coiffer Vincent Lapointe par un peu plus de 4 dixièmes (45 400 secondes contre 45,820 secondes), au bout des 200 mètres d’un sprint endiablé.

> Lisez la suite sur le site du quotidien Le Nouvelliste