La dernière fois que les Flyers de Philadelphie ont rencontré les Bruins de Boston en séries éliminatoires, il s'agissait d'un affrontement entre deux clubs très physiques: les Broad Street Bullies et les Big Bad Bruins, en 1978.

Howard Ulman ASSOCIATED PRESS

Maintenant, 32 ans plus tard, les deux équipes s'attendent à une autre série ponctuée de sévères mises en échec dès le premier match, prévu samedi. L'équipe qui pourra le mieux profiter de l'aspect physique tout en évitant le banc des punitions pourrait avoir l'avantage, la discipline étant de toute évidence la clef de cette série.

«Je pense que c'est important dans toutes les séries, mais je crois qu'ils prennent beaucoup avantage des jeux de puissance, a indiqué le capitaine des Flyers Mike Richards. Les Bruins sont très bons en supériorité numérique. Et c'est fatigant d'avoir toujours les mêmes gars sur la glace pour écouler les pénalités et bloquer les tirs.»

Mais cette série en sera aussi une de gardiens, aux styles aux antipodes l'un de l'autre.

Tuukka Rask, des Bruins, en est à ses premières séries à seulement 23 ans. Brian Boucher, 33 ans, est un vétéran qui a fait plusieurs clubs et qui n'a joué que 33 matchs cette saison, terminant avec une fiche de 9-18. Mais les deux ont été étincelants en séries, Boucher menant notamment au chapitre de la moyenne, 1,59.

Les Bruins ont eu quatre jours de congé; les Flyers, huit. Ils pourraient être rouillés.

«C'est comme quand vous êtes un substitut et qu'il peut s'écouler deux semaines entre vos départs. Vous devez être prêt, a raconté Boucher. Je ne pense pas que ça aura un effet négatif.»

«Vous tentez d'être calme et d'avoir du plaisir. Et quand c'est le temps de jouer, c'est le temps de jouer», a dit Rask.

Les deux équipes ont atteint les demi-finales d'association en défaisant des clubs mieux classés qu'eux. Les Bruins, sixièmes, ont battu les Sabres de Buffalo, troisièmes, en six matchs; les Flyers, septièmes, ont éliminé les Devils du New Jersey, deuxièmes, en cinq matchs.

Les Bruins sont plus en santé cependant et retrouveront l'attaquant Marc Savard, qui a raté les 24 derniers matchs de son club en raison d'une commotion cérébrale.

Les Flyers seront quant à eux privés des attaquants Simon Gagné et Jeff Carter, blessés au pied, ainsi qu'Ian Laperrière, qui souffre d'une contusion au cerveau.

«Je ne pense pas que ce soit une excuse dont nous puissions nous servir, a noté le défenseur Chris Pronger. Nous devons donner tout ce que nous avons, peu importe qui est dans l'alignement. Il s'agit des séries éliminatoires, pas d'un match préparatoire.»