Éric Gélinas a gagné son pari. Après trois saisons en Europe, il est de retour en Amérique du Nord et tentera de refaire sa place dans la Ligue nationale.

Guillaume Lefrançois
Guillaume Lefrançois La Presse

Le défenseur québécois s’est entendu avec les Hurricanes de la Caroline, sur les termes d’un contrat d’un an, à deux volets. La nouvelle, ébruitée par les médias suédois, a été confirmée par les Hurricanes

L’entente lui vaudra 750 000 $ dans la LNH et un minimum garanti de 125 000 $ dans la Ligue américaine.

L’athlète de 30 ans vient de connaître une campagne fructueuse avec le Rögle BK, en première division suédoise. En 46 matchs, il a inscrit 8 buts et 26 passes. Ses 34 points lui ont valu le 4rang des défenseurs du circuit, et ce, même s’il a raté 6 rencontres.

En séries, Gélinas a ajouté sept points (un but, six passes) en 14 matchs, et a aidé son équipe à atteindre la finale, où elle s’est inclinée en cinq matchs devant les Lakers de Växjö. Il a été régulièrement jumelé au prometteur Moritz Seider, défenseur de 20 ans repêché au 6rang par les Red Wings de Detroit en 2019.

« Nous avons probablement développé la chimie la plus spéciale dans l’équipe. Sa présence me facilite la vie parce qu’il a beaucoup d’expérience, avait dit Seider, au sujet de Gélinas, au confrère Guillaume Lepage, de LNH.com. Il est calme et il prend le hockey au sérieux. C’est un très bon modèle pour moi. À mon avis, nous formons l’un des meilleurs duos de la Ligue, et ce n’est pas un hasard. »

Choix de 2tour (54e au total) des Devils du New Jersey en 2009, Gélinas compte 189 matchs d’expérience dans la LNH, avec les Devils et l’Avalanche du Colorado. Il a connu sa campagne la plus productive à ses premiers pas, en 2013-2014, avec une récolte de 29 points en 60 matchs.

PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE

Éric Gelinas a joué avec le Rocket de Laval en 2017-2018.

Il a passé sa dernière saison en Amérique du Nord avec le Rocket de Laval, en 2017-2018, inscrivant 13 buts et 13 passes en 64 matchs. Son contrat était de la Ligue américaine seulement, si bien qu’il n’avait pas été rappelé de la saison.

La situation est intéressante pour lui en Caroline, puisque la situation en défense pourrait fluctuer. Le contrat de Dougie Hamilton expire cet été, ce qui laisserait un trou béant, tandis que Jake Gardiner a été laissé de côté pour tous les matchs des séries, sauf un. Il gagne 4,05 millions de dollars par saison, et il y a lieu de se demander s’il fait partie des plans à Raleigh.