Lundi soir contre les Oilers d’Edmonton, pour la première fois en 112 ans, le Canadien de Montréal disputait un match sans la présence d’un seul joueur québécois dans son alignement. Une situation « malheureuse », selon le premier ministre François Legault.

Thomas thivierge LE SOLEIL

À la toute fin de son point de presse sur l’état de la situation épidémiologique au Québec, le premier ministre Legault, grand amateur de hockey, a été questionné sur le manque de francophones au sein du tricolore au cours des dernières saisons.

> Lisez la suite sur le site du quotidien Le Soleil