Pour la hockeyeuse Marie-Philip Poulin, les Jeux de Pékin seront pour la première fois une occasion de reconquérir l’or olympique qui avait échappé au Canada quatre ans plus tôt. Après la défaite crève-cœur en tirs de barrage face aux Américaines lors de la grande finale des Jeux de PyeongChang en 2018, la capitaine d’Équipe Canada et ses coéquipières arriveront à Pékin avec le désir de vivre à nouveau un rêve olympique.

Le Soleil

« Quand tu as travaillé quatre ans pour avoir un résultat et que tu n’as pas eu ce résultat, c’est certain que tu passes un autre quatre ans avec le moteur dans le tapis », illustre Poulin, en entrevue cette semaine avec Le Soleil, pour parler du désir de vaincre qui les animera, elle et ses coéquipières, lors des prochaines olympiades.

> Lisez la suite sur le site du Soleil