C’est la question qui vient naturellement dès qu’on parle à un nouveau joueur des Penguins de Pittsburgh, surtout à un plus jeune. Y a-t-il un joueur en particulier que tu as observé ? Dans 90 % des cas, la réponse sera Sidney Crosby.

Guillaume Lefrançois
Guillaume Lefrançois La Presse

Samedi, en marge de la Classique KR5, on a posé la question à Pierre-Olivier Joseph, espoir des Penguins fraîchement sorti de la « bulle » de Toronto pour participer à ce match pour une bonne cause.

Joseph a évidemment eu l’œil sur Crosby. Mais le jeune homme de 21 ans voulait surtout observer un joueur avec qui il a bien plus en commun. Un défenseur, comme lui. Un compatriote québécois. Et si on veut pousser, un joueur qui a lui aussi porté les couleurs des Gaulois du collège Antoine-Girouard dans le midget AAA !

« En tant que défenseur, c’est Kris Letang. On se parlait en français. On s’aidait à analyser les matchs, à visualiser les prochains matchs. C’est un bon gars, il intègre tout le monde dans l’équipe, c’est un bon leader. J’étais reconnaissant d’être avec lui. »

Et ça tombe bien : grâce à Letang, Joseph a eu droit à un petit moment privilégié avec… Crosby !

« Une fois, j’étais avec Kris, et comme Sid est arrivé, j’ai commencé à parler anglais pour que tout le monde comprenne. Sid a commencé à parler français ! Il comprend bien, il parle bien.

« Tu vois que c’est un leader et que ça fait longtemps qu’il porte le C. Il n’a pas peur de parler à n’importe qui, il intègre tout le monde. On a eu quelques conversations. Quand les séries ont commencé, j’ai gardé mes distances pour ne pas le déranger. »

Intégration à l’équipe

Joseph vient de disputer sa première saison chez les professionnels, saison qu’il a passée en totalité dans la Ligue américaine, à Wilkes-Barre. En 52 matchs, il a amassé 17 points (3 buts, 14 aides) et présenté un différentiel de + 2.

Avec Juuso Riikola et Chad Ruhwedel bien positionnés comme réservistes en défense, ses chances de jouer en séries étaient minces.

Cela dit, l’expérience au camp des Penguins et dans la bulle lui a permis de s’intégrer un peu plus à une organisation qu’il apprend encore à connaître.

C’est qu’à l’origine, Joseph a été repêché au 1er tour (23e au total) par les Coyotes de l’Arizona, en 2017. Puis, le 29 juin 2019, il est passé aux Penguins en compagnie d’Alex Galchenyuk dans la transaction qui a envoyé Phil Kessel chez les Coyotes. Sa seule expérience avec le volet LNH de l’organisation a donc été une petite semaine au camp principal de septembre dernier.

« La première semaine à Toronto, on avait des soupers d’équipe, donc j’ai commencé à parler à plus de gars. L’année dernière, je venais d’arriver dans l’organisation. C’est un processus de rencontrer tout le monde.

« Donc j’en ai profité pendant les soupers et les activités d’équipe. Mais ensuite, les séries commençaient, donc je me suis dit : c’est terminé, je leur laisse leur espace. C’était le fun de les voir sérieux, se concentrer avant les matchs, ce qu’ils font, ce qu’ils ne font pas. C’était une belle expérience.

« C’était vraiment un avant-goût de la Ligue nationale. Tu n’as pas besoin d’être avec les gars dans le vestiaire 100 % du temps. Juste de voir ce qu’ils font, tu comprends comment devenir un vrai pro. Il y a beaucoup de gros noms. C’est facile de prendre un peu de tout le monde et de grandir avec ça. »

Tant la LNH que la Ligue américaine prévoient que la prochaine saison s’amorcera début décembre. C’est donc là que ça devrait se poursuivre pour le cadet des frères Joseph.

Joseph Veleno ne passera pas à l’Est

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Joseph Veleno

Une rumeur émanant de Detroit le mois dernier voulait que Joseph Veleno, choix de 1er tour des Red Wings en 2018, aille jouer en République tchèque cet automne, en raison de l’incertitude entourant la prochaine saison dans la Ligue américaine. Le Québécois y aurait évolué en compagnie de Filip Zadina, l’autre choix de 1er tour de l’équipe il y a deux ans, qui vient de là-bas. Veleno, invité à la Classique KR5, a toutefois indiqué que le projet était à l’eau. « Je vais rester ici, m’entraîner et tenter ma chance avec Detroit. C’était une idée, mais je pense rester ici. Je vais travailler dans le gym pour devenir plus fort. Jouer des matchs, je ne perdrai pas ça. L’important, c’est que je sois plus fort et que je sois prêt pour Detroit. » Veleno vient de disputer sa première saison chez les pros, avec les Griffins de Grand Rapids, filiale des Wings. En 54 matchs, il a inscrit 11 buts et 12 aides pour 23 points. Veleno est le seul joueur de l’histoire de la LHJMQ à avoir obtenu le statut de joueur exceptionnel, lui permettant de jouer dans le circuit à l’âge de 15 ans.