(Toronto) Brendan Gallagher n’aurait pas participé à la portion principale de l’entraînement, mercredi matin, selon les images diffusées par le Canadien aux médias*.

Guillaume Lefrançois Guillaume Lefrançois
La Presse

Du moins, on ne l’aperçoit à aucun moment dans le montage de quatre minutes que l’équipe a publié, même dans les vues d’ensemble où il est possible de voir tous les joueurs sur la patinoire.

Sur la vidéo, on dénombre 13 attaquants et 7 défenseurs. Jake Evans et Ryan Poehling, qui n’ont toujours pas joué dans la série, étaient du nombre. En défense, il y avait les six arrières employés par Julien dans les deux premiers matchs, en plus de Christian Folin.

Le Canadien a refusé de confirmer ou d’infirmer à La Presse l’absence de Gallagher.

On devine que la présence de Gallagher fait partie des « décisions d’avant-match » auxquelles Claude Julien a fait référence lors de son point de presse de mercredi midi.

Pendant le match de lundi, Gallagher a retraité brièvement au vestiaire après cette séquence.

Son absence à l’entraînement ne signifie pas pour autant qu’il ratera le match de mercredi soir. Des joueurs vont parfois faire l’impasse sur l’entraînement afin de se donner un maximum de temps de guérison.

Pour la première fois de la série, le Canadien aura l’avantage à domicile et aura donc droit au dernier mot pour les changements de joueurs.

La série est égale 1-1.

En attente du déblocage

Chez les Penguins, Mike Sullivan a dit vouloir s’assurer que ses joueurs ne prennent pas de mauvais plis dans l’espoir de marquer plus de buts.

La bande à Sidney Crosby n’a marqué que quatre fois en sept périodes contre Carey Price (le dernier but, lundi, était dans un filet désert).

« L’important, c’est de continuer à bien protéger la rondelle. On ne doit pas devenir une équipe à risque parce qu’on ne marque pas beaucoup », a exprimé l’entraîneur-chef des Penguins.

Parlant d’attaque, Sullivan a aussi indiqué s’attendre à plus de son troisième trio, formé de Jared McCann, Patrick Marleau et Patric Hornqvist. Les trois n’ont toujours pas de point à forces égales dans la série.

« On pense qu’ils peuvent avoir un plus grand impact. C’est notre discussion avec ce trio. On espère qu’ils iront dans la bonne direction », a dit Sullivan.

* : Les médias doivent se référer aux images diffusées par le Canadien puisque les entraînements ne sont pas ouverts aux journalistes en vertu de la politique médiatique de la LNH pour la reprise du jeu. Seuls quelques journalistes engagés par la ligue ont accès aux entraînements, à l’exclusion de tout journaliste indépendant.