C’est le début d’une des semaines les plus importantes de l’histoire des Olympiques de Gatineau. Vendredi soir, au repêchage virtuel de la LHJMQ, l’équipe outaouaise détiendra trois des quatre premiers choix de la séance de sélection. Elle possède aussi le 13e choix du premier tour.

jean-françois plante
Le Droit

Maxime Talbot, un des joueurs à avoir rendu le No 25 célèbre chez les Olympiques avec Martin Ménard, portera une attention particulière à cette soirée historique.

« C’est un bon temps pour être un partisan des Olympiques. Nous assistons à une période excitante avec tous les changements qui sont survenus dans la direction de l’équipe. Sur la glace, l’avenir, commence vendredi ! J’espère que cette période va permettre à l’équipe d’aller chercher de nouveaux partisans et récupérer ceux qui sont partis dans les dernières années », a dit celui qui a gagné deux fois le trophée Guy-Lafleur remis au joueur le plus utile des séries de la LHJMQ en 2003 et 2004.

Vous l’avez appris cette semaine dans Le Droit. En raison de son affiliation à l’agence de joueurs CAA, Maxime Talbot n’a pas le droit de rejoindre l’équipe à titre de propriétaire. Afin d’éviter de se placer en situation de conflits d’intérêts, il lui est aussi interdit d’occuper un poste rémunéré au sein de l’organisation où il a grandi.

Que je sois propriétaire ou non, il y a des gens autour de la table des Olympiques que j’aime beaucoup. C’est l’équipe qui m’a formé en tant que jeune athlète.

Maxime Talbot

Pour poursuivre la lecture de cet article, cliquez ici.