(Buffalo) Le directeur général des Sabres de Buffalo, Jason Botterill, a toujours l’appui des propriétaires de l’équipe et il sera de retour pour une quatrième campagne.

John Wawrow
Associated Press

La présidente et copropriétaire des Sabres, Kim Pegula, a confirmé l’information à l’Associated Press, jeudi.

Les Sabres seront l’une des sept équipes exclues du tournoi de relance de la LNH, si la saison est complétée. Ils n’ont pas participé aux séries depuis le printemps 2011.

Lors d’une entrevue vidéo, Pegula a noté l’importance de la continuité au sein de la direction de l’équipe, particulièrement dans le contexte actuel.

Cependant, cela ne signifie pas que la famille Pegula est pleinement satisfaite des résultats de l’équipe. Les Sabres occupaient le 13e rang de l’Association de l’Est lorsque la LNH a mis sa saison sur pause le 12 mars en raison de la pandémie de nouveau coronavirus. Sa séquence de neuf saisons hors des séries est la plus longue présentement dans la LNH.

Les Sabres ont connu une campagne en dents de scie malgré la structure plus rigide de leur nouvel entraîneur-chef Ralph Krueger. Ils ont notamment gagné neuf de leurs 12 premiers matchs, puis perdu 10 des 12 suivants.

Jack Eichel, Sam Reinhart et la recrue Victor Olofsson ont marqué 78 des 193 buts des Sabres. De son côté, Jeff Skinner a connu des ennuis avec 23 points, à sa première saison après avoir signé une prolongation de contrat de huit saisons et 72 millions US.

Botterill pourrait avoir l’occasion de remodeler l’équipe pendant la saison morte. Les Sabres pourraient avoir plus de 35 millions de marge de manœuvre sous le plafond salarial. Ce chiffre pourrait toutefois être affecté par l’impact économique de la pandémie sur les finances de la LNH.