(Glendale) John Chayka est arrivé dans le désert de l’Arizona avec des connaissances dans le domaine des statistiques avancées et a réussi un coup d’éclat quand, à l’âge de 26 ans, il est devenu le plus jeune directeur général dans l’histoire des ligues majeures de sports de l’Amérique du Nord, à l’âge de 26 ans.

John Marshall
Associated Press

Alors que Chayka commençait à transformer les Coyotes en aspirants aux séries éliminatoires, la reconnaissance a grandi. Lundi, la direction de l’équipe a récompensé Chayka en lui accordant une prolongation de contrat à long terme.

« Je pense que la chose importante, ici, c’est que nous sommes sur la bonne voie. Nous avons un processus de qualité et c’est toujours ce qui importe », a déclaré Chayka.

« C’est certain que vous n’êtes jamais entièrement satisfaits jusqu’à ce que vous atteignez vos objectifs. Nous voulons remporter un championnat ici, mais ça commence avec une qualification aux séries éliminatoires et en mettant le pied dans la porte. »

Chayka a été embauché en 2015 à titre de directeur général adjoint, statistiques avancées après avoir été le cofondateur de Stathletes, une firme spécialisée dans les statistiques avancées.

Il a été promu au poste directeur général lorsque Don Maloney a été limogé en 2016. Il a commencé à rebâtir l’alignement des Coyotes dans l’espoir de relancer une concession qui se classait parmi les pires dans la LNH au chapitre de l’assistance et des victoires.

Au début de l’ère Chayka, les Coyotes ont eu des ennuis à cause de blessures, mais ont été dans la lutte pour une place dans les séries éliminatoires il y a un an, ratant le grand rendez-vous printanier par quatre points dans l’Association Ouest.

Grâce à des renforts au niveau de l’attaque pour accompagner une défensive étanche, les Coyotes affichaient un dossier de 9-6-2 avant d’affronter les Capitals de Washington lundi soir.

« John est l’un des directeurs généraux les plus brillants et les plus travaillants dans toute la LNH », a affirmé le propriétaire des Coyotes, Alex Meruelo, dans un communiqué.

« Au cours des quatre dernières saisons, il a fait un excellent travail de reconstruction de notre concession et de transformation des Coyotes en de sérieux aspirants. J’ai pleinement confiance que John sera la personne idéale pour nous mener vers l’avant et nous aider à amener la coupe Stanley en Arizona. »

Chayka a mérité des éloges pour avoir restructuré une équipe qui avait été l’une des meilleures en défensive, mais l’une des plus mauvaises à l’attaque.

À l’aide de transactions et l’embauche de joueurs autonomes, Chayka a attiré en Arizona des joueurs comme Nick Schmaltz, Derek Stepan, Carl Soderberg, Antti Raanta, Darcy Kuemper et Michael Grabner. Depuis l’entrée en scène de Chayka, l’équipe a sélectionné Clayton Keller, Jakob Chychrun et Barrett Hayton au repêchage.

Les Coyotes ont réalisé un coup d’éclat pendant l’entre-saison de 2019 en obtenant le productif ailier Phil Kessel dans un échange avec les Penguins de Pittsburgh.

Le défenseur étoile Oliver Ekman-Larsson, Keller, Schmaltz, Chychrun et l’attaquant Christian Dvorak ont tous paraphé des contrats de longue durée, laissant les Coyotes dans une position pour connaître du succès non seulement cette saison, mais aussi pendant plusieurs années à venir.

« Nous avons un bon jeune groupe et nous avons beaucoup de bons vétérans qui ont aidé en cours de route, qui contribuent à développer ces jeunes et qui sont de bons joueurs eux-mêmes, a noté Chayka. C’est difficile de trouver ce type de personnes et joueurs de qualité qui peuvent arriver et aider à soutenir la jeunesse. »