(Brossard) Le Canadien a commencé la saison avec cinq nouveaux joueurs par rapport à l’hiver dernier et les défis qu’ils ont eu à surmonter lors des neuf premières rencontres ont été très différents.

Alexis Bélanger-Champagne
La Presse canadienne

Nick Suzuki et Cale Fleury sont ceux pour qui la marche était sans doute la plus haute à franchir. Suzuki arrivait du junior, tandis que Fleury avait seulement une saison dans la Ligue américaine de hockey sous la ceinture.

Fleury a été écarté de la formation après deux matchs, mais s’est racheté depuis son retour au jeu. De son côté, Suzuki semble avoir enfin pris son envol, lui qui a marqué deux buts lors des trois dernières rencontres.

« Je savais que ce serait difficile. Je ne m’attendais pas à arriver ici et à marquer une tonne de points », a dit Suzuki.

« Je crois que je lis mieux le jeu, a-t-il ajouté au sujet des derniers matchs. Je suis beaucoup plus à l’aise sur la patinoire. Je commence à réussir des jeux, je parviens à être moi-même sur la patinoire. Je me sens bien. »

Suzuki a été employé dans toutes les situations de jeu par l’entraîneur Claude Julien, qui n’a pas hésité à lui faire confiance sur les unités spéciales. Il a aussi souvent fait le yo-yo entre les deuxième et quatrième trios.

Mardi, lors du retour au travail du Canadien, Suzuki était à la droite d’Artturi Lehkonen et Max Domi.

« Je savais en tant que jeune joueur que j’allais devoir me battre en arrivant pour me trouver une place dans la formation, a noté Suzuki. Oui, je change souvent de trio, mais tout le monde est à l’aise avec tout le monde. »

Nick Cousins a passé un peu de temps sur la patinoire avec Suzuki lors des derniers matchs. Cousins a commencé la saison sur la passerelle, puis il a été ennuyé par une blessure au bas du dos. Il a maintenant disputé les trois derniers matchs du Canadien et a déjà deux aides au compteur.

Mardi, il se retrouvait à la droite de Jonathan Drouin et Jesperi Kotkaniemi, à la place habituellement occupée par Joel Armia. Ce dernier s’est blessé au bas du corps au cours du week-end et était absent de l’entraînement.

« “Jo” aime avoir la rondelle et quand il l’a, il est dangereux. “KK” possède aussi un bon tir. Mon travail sera d’aller au filet et de leur donner de l’espace », a mentionné Cousins.

Cousins espère continuer de prendre ses repères, alors qu’il a mentionné ne pas être pleinement satisfait de ses trois premiers matchs réguliers. Il a toutefois noté que la transition avec sa nouvelle équipe se faisait de manière plutôt naturelle.

« Presque toutes les équipes jouent de la même façon en ce qui concerne l’échec avant et certaines autres choses, a-t-il affirmé. Il y a quelques détails à ajuster, mais je me concentre surtout sur mon jeu individuel. »

La transition a été plus difficile pour le défenseur Ben Chiarot, qui portait les couleurs des Jets de Winnipeg avant son arrivée en tant que joueur autonome chez le Canadien l’été dernier.

Chiarot a commencé la saison en faisant la paire avec Jeff Petry et en disputant plus de 20 minutes par match. Il a été placé au sein de la troisième paire après quatre rencontres et a joué plus de 20 minutes une seule fois lors des cinq dernières parties.

Il admet que les ajustements ont été nombreux à faire depuis son arrivée avec le Canadien.

« Le système est complètement différent et ce qui était devenu une seconde nature pour moi n’est pas la même chose ici, a mentionné Chiarot, qui a inscrit un but et une aide en neuf sorties. D’un autre côté, ça reste du hockey. Après les deux premiers matchs, j’étais à l’aise.

Je dois jouer sans trop réfléchir à mon positionnement sur la patinoire. Je pense que ça commence à rentrer. »

Finalement, le gardien Keith Kinkaid s’est bien tiré d’affaire même s’il a subi la défaite lors de ses deux premières sorties.