Pour plusieurs, les Devils du New Jersey allaient former l’équipe Cendrillon de la LNH cet hiver. 

Mathias Brunet Mathias Brunet
La Presse

Leurs progrès allaient même constituer une menace supplémentaire pour le Canadien dans sa quête pour une place en séries éliminatoires. 

Les Devils venaient d’obtenir un second premier choix au total en trois ans, Jack Hughes, après Nico Hischier en 2017. P.K. Subban, l’un des meilleurs défenseurs offensifs de la Ligue, avait été acquis sans coûter un joueur établi de premier plan. 

Nikita Gusev suscitait la curiosité, après une saison de 82 points en 62 matchs dans la KHL. Le gardien Cory Schneider avait montré l’élan des beaux jours au Championnat mondial et il avait été fumant au camp d’entraînement. 

Taylor Hall allait être en santé, après avoir raté 49 matchs l’an dernier. Une autre prometteuse recrue, Jesper Boqvist, un choix de deuxième ronde en 2017, s’amenait après une belle saison en Suède. Wayne Simmonds allait ajouter du muscle et du leadership. 

Six matchs plus tard, les Devils n’ont toujours pas de victoire. Ils figurent au dernier rang du classement général avec deux maigres points obtenus lors de défaites en fusillade. 

La première est survenue lors du match d’ouverture contre les Jets de Winnipeg. Les Devils ont trouvé le moyen de bousiller une avance de 4-0 en fin de deuxième période. Ils menaient 4-1 en deuxième période hier contre les Panthers de la Floride, mais ils ont concédé cinq buts sans riposte et perdu 6-4.

Schneider en arrache, avec une moyenne de 4,08 et un taux d’arrêts de ,876. Le jeune Mackenzie Blackwood est encore pire avec une moyenne de 4,90. 

Mais les gardiens ne sont pas les seuls à blâmer. Hier, la plupart des buts des Panthers ont été marqués à la suite de déviations ou de rondelles récupérées à l’orée des buts. La défense doit être plus alerte. 

P.K. Subban est loin d’être le pire défenseur des Devils. Son équipe a marqué 2,7 buts par tranche de 60 minutes à cinq contre cinq lorsqu’il était sur la glace et en a accordé 3,3. Damon Severson est de loin le pire avec un taux favorable de 1,8 et défavorable de 6,5. Sami Vatanen et Andy Greene sont les seuls à présenter un taux favorable, par un poil dans le cas de Vatanen. 

PHOTO NOAH K. MURRAY, ASSOCIATED PRESS

P.K. Subban a récolté seulement deux aides en six matchs depuis le début de la saison.

Mais avec seulement deux aides en six matchs, on s’attend évidemment à plus de la part de Subban. L’attaque des Devils est en panne. Ils ont marqué en moyenne 2,17 buts par match, au 27e rang du classement à ce chapitre. Ils n’ont toujours pas marqué en 18 tentatives lors des supériorités numériques. C’est évidemment le pire rendement de la Ligue. 

Jack Hughes, 18 ans, connaît un départ difficile. Il n’a pas de point en six matchs, avec une fiche de -4. Il a raté un but ouvert hier, à la suite d’un tir de Subban. La séquence a fait les manchettes, mais à sa défense, la rondelle semblait sautiller. Il a quand même réussi à la toucher, mais le disque a frappé les deux poteaux. 

Le New Jersey menait alors 4-2. Hughes a frappé violemment son bâton sur la glace par frustration. Pendant ce temps, son inséparable compagnon du programme de développement américain, Cole Caufield, est en train de prouver que ses succès ne dépendaient pas uniquement de Hughes puisqu’il a marqué quatre buts et obtenu une aide à ses deux premiers matchs à l’Université du Wisconsin. 

« Je crois avoir bien joué lors de mes six premiers matchs, a déclaré Hughes aux journalistes après la rencontre. Les médias s’attardent sur le nombre de tirs au but que j’obtiens, mais je crois m’améliorer de match en match. » 

L’autre premier choix au total, Nico Hischier, a seulement deux aides en six matchs. Il s’est blessé en première période hier et n’est pas revenu au jeu. Gusev a trois points, dont deux buts, en six matchs. Boqvist a été rayé de la formation lors de quatre des six premières rencontres. 

Les Devils devront se redresser rapidement, non seulement s’ils veulent participer aux séries, mais aussi pour convaincre Taylor Hall de rester avec l’équipe. Celui-ci se retrouve dans une situation semblable à celle de John Tavares à Long Island il y a deux ans. 

PHOTO MARY ALTAFFER, ASSOCIATED PRESS

L'attaquant vedette des Devils Taylor Hall (9) aura droit à l’autonomie complète à la fin de la saison.

Hall, cinq points, dont un but, en six matchs, aura droit à l’autonomie complète à la fin de la saison et il ne semble pas pressé de signer une nouvelle entente. 

Les joueurs ont congé aujourd’hui. Ils reviennent à l’entraînement demain en prévision du match de jeudi contre les Rangers de New York et Kaapo Kakko, deuxième choix au total derrière Hughes, un but en trois matchs jusqu’ici. 

« C’est le dernier de mes soucis, a admis Hughes. Nous n’avons pas encore gagné. La victoire demeure la priorité, peu importe l’adversaire. »

À lire

Après un camp d'entraînement spectaculaire, les jeunes Nick Suzuki et Cale Fleury voient leurs responsabilités diminuer, note Guillaume Lefrançois. Marc Bergevin a assisté au dernier match du Rocket de Laval à Chicago. Ces jeunes s'apprêtent-ils à rejoindre Joël Bouchard pour bénéficier d'un temps d'utilisation plus important ? Suzuki semble bénéficier d'un sursis puisqu'il affrontera vraisemblablement le Lightning ce soir, d'après la composition des trios ce matin.