(ST. LOUIS) La dernière fois qu’un match de finale de la Coupe Stanley a été présenté à St. Louis, aucun membre de l’édition actuelle des Blues n’était né, et l’entraîneur Craig Bérubé n’avait que quatre ans.

Richard Labbé
Richard Labbé La Presse

On comprend que les fans de hockey n’ont pas été gâtés très souvent dans ce coin de pays. Depuis ce dernier match de finale à St. Louis, le 5 mai 1970, plus de 17 000 jours se sont écoulés, et les Blues ont souvent vécu de déceptions en déceptions, sans jamais pouvoir retourner sur la glace de la grande finale.

Jusqu’à maintenant.

« On comprend ce que ça signifie pour la ville, a expliqué ce matin l’attaquant Alexander Steen. On sait que l’ambiance va être incroyable, on sait que ça va être très bruyant dans la place. En même temps, on comprend aussi qu’on ne doit rien changer, qu’on doit garder notre concentration sur le but ultime. »

PHOTO JEFF CURRY, USA TODAY SPORTS

Les joueurs des Blues comptent sur leurs partisans pour leur donner de l'énergie.

C’est donc ce soir, au Enterprise Center, que sera présenté à St. Louis un premier match de grande finale depuis celui de mai 1970. Ce match est aussi le troisième de cette finale entre les Blues et les Bruins de Boston, égale 1-1, et de toute évidence, ce ne sera pas un match comme les autres. Déjà ce matin, au centre-ville de St. Louis, des rues étaient fermées, histoire de faire place à une foule que l’on prévoit immense en cours de journée.

Avec tout ça, les joueurs des Blues tentent de conserver un rythme de vie normal.

« Les jours de match, on rentre à l’hôtel en journée pour ne pas être dérangés dans notre préparation, a expliqué l’attaquant Samuel Blais. Mais on comprend ce que tout ça signifie ici pour les partisans. Ça va être très bruyant ce soir, ça va nous donner de l’énergie »

Chez les Blues, l’attaquant Robert Thomas, toujours blessé, va rater le match de ce soir, tout comme un autre attaquant, Oskar Sundqvist, qui est lui suspendu un match pour un coup à la tête du défenseur Matt Grzelcyk, qui est toujours blessé et qui est resté à Boston. L’attaquant Zach Sanford sera donc de retour dans la formation des Blues, et il disputera sa quatrième rencontre des présentes séries.

Chez les Bruins, l’attaquant Patrice Bergeron a pris part à l’entraînement du matin, après avoir raté celui de la veille. Il sera bel et bien à son poste ce soir.

Est-il blessé, comme on peut le présumer ? « Je suis prêt à jouer », s’est-il limité à dire ce matin, sans vouloir embarquer dans les détails.

La suite ce soir.