(Raleigh) Le premier trio des Bruins de Boston a continué de produire, particulièrement en avantage numérique, tandis que Tuukka Rask a encore une fois été parfait alors que son équipe avait l’occasion de gagner une série.

Joedy McCreary
Associated Press

Les Bruins sont donc de retour en finale de la Coupe Stanley pour une première fois depuis 2013, eux qui ont complété le balayage des Hurricanes de la Caroline en finale de l’Association de l’Est grâce à une victoire de 4-0, jeudi.

« Tout le monde dans ce vestiaire voulait être à son meilleur et ce soir tout le monde l’a été », a dit l’attaquant Brad Marchand.

Rask a effectué 24 arrêts en route vers un deuxième blanchissage depuis le début des séries pour les Bruins — les deux fois lors du match décisif d’une série.

Patrice Bergeron a accumulé deux buts et une aide, tandis que David Pastrnak a récolté un but et deux aides. Marchand a fait mouche dans un filet désert en fin de partie et a aussi été crédité d’une aide.

Les Bruins, qui ont gagné leurs sept derniers matchs, participeront à la finale de la Coupe Stanley pour une troisième fois en neuf ans. Ils ont vaincu les Canucks de Vancouver en sept rencontres en 2011 et perdu contre les Blackhawks de Chicago en six matchs en 2013.

« C’est tellement difficile de faire du chemin en séries et encore plus de se rendre en finale, a dit Rask, qui était l’auxiliaire de Tim Thomas en 2011. Nous devons profiter du moment tout en réalisant qu’il reste du travail à faire. »

En finale, les Bruins croiseront le fer avec les Sharks de San Jose ou les Blues de St. Louis. Les Sharks mènent la finale de l’Association de l’Ouest 2-1. Le quatrième match sera présenté vendredi soir, à St. Louis.

Les Hurricanes semblaient sur une lancée après avoir éliminé les Capitals de Washington, champions en titre de la coupe Stanley, en sept parties, puis balayé les Islanders de New York. Face aux Bruins, ils ont inscrit seulement cinq buts en quatre parties.

Curtis McElhinney a repoussé 19 lancers devant le filet des Hurricanes, qui participaient aux séries pour une première fois depuis 2009.

« Je pense que le réservoir était vide depuis un bon moment, a dit le capitaine des Hurricanes, Justin Williams. Nous carburions à l’adrénaline et par pure volonté. C’est toujours difficile quand la saison prend fin, surtout de manière sèche comme ça. »

Les Bruins étaient privés de leur capitaine Zdeno Chara. Si l’entraîneur Bruce Cassidy n’a pas voulu trop en dire sur la nature de la blessure, il a néanmoins affirmé qu’il s’attendait à ce que Chara soit prêt pour le début de la finale. Chara a tout de même enfilé son uniforme pour rejoindre ses coéquipiers sur la patinoire après la partie et serrer la main des joueurs de Hurricanes.

Même s’ils étaient ceux avec le dos au mur, les Hurricanes n’ont pas été particulièrement menaçants jeudi. McElhinney est d’ailleurs le gardien qui a dû se signaler le plus souvent.

À son deuxième départ dans la série, McElhinney a été brillant en première période, étirant notamment la mitaine pour frustrer Marchand à bout portant.

Rask s’est distingué tôt en deuxième période, captant un tir de l’enclave de Williams avec une aisance désarmante.

Les Hurricanes ont été punis pour avoir eu trop de joueurs sur la patinoire tôt en deuxième période et les Bruins en ont profité pour ouvrir la marque à 4 : 46. Après avoir effectué l’entrée de zone, Marchand a fait la passe dans l’enclave vers Pastrnak, qui n’a eu qu’à dévier le disque dans un filet ouvert.

Une punition à Greg McKegg pour obstruction contre Rask a ensuite permis aux Bruins de doubler leur avance avec 1 : 26 à faire au deuxième vingt. Bergeron et Pastrnak y sont allés d’un bel échange et Bergeron a fait bouger les cordages grâce à un tir sur réception.

« Tout allait bien, puis nous nous sommes retrouvés dans une situation qui leur a été avantageuse pendant la série, a noté l’entraîneur-chef des Hurricanes, Rod Brind’Amour. Ils nous ont fait payer le prix. »

Les Bruins ont marqué sept fois en avantage numérique pendant la série.

Bergeron a porté le coup de grâce à 10 : 32 du troisième tiers.

Les Hurricanes ont remplacé McElhinney par un attaquant supplémentaire avec plus de cinq minutes à écouler au cadran. Marchand en a profité pour inscrire son septième but des séries avec 2 : 17 à faire.