La prolongation à trois contre trois a reçu l'approbation des directeurs généraux de la Ligue nationale de hockey, qui en ont fait la recommandation, mardi, lors de leur réunion annuelle.

LA PRESSE CANADIENNE

Le format définitif de la prolongation devra toutefois faire l'objet de l'approbation de l'Association des joueurs avant qu'il ne soit mis en application.

Les DG du circuit Bettman ont accepté de recommander que le jeu à trois contre trois soit utilisé à compter de la saison prochaine. Par contre, il leur reste à s'entendre sur le format: doit-on ajouter du temps à la prolongation pour utiliser ce format ou bien amorcer immédiatement la quatrième période à trois joueurs de chaque côté?

Ces recommandations seront maintenant soumises à un comité conjoint LNH/AJLNH, qui se rencontrera en juin. C'est ce comité qui doit approuver ou rejeter toute modification aux règles.

Ce comité étudiera également une proposition de contestation dont pourraient maintenant disposer les entraîneurs dans les cas d'obstruction envers le gardien. Si elle est acceptée, les entraîneurs pourront maintenant demander aux officiels de vérifier s'il n'y a pas eu d'infraction commise envers leur gardien, mais seulement si un but a été marqué et si l'entraîneur a toujours de son temps d'arrêt.

Si la contestation pour l'obstruction envers le gardien est acceptée, les entraîneurs pourront maintenant demander aux officiels de vérifier s'il n'y a pas eu d'infraction commise envers leur gardien, mais seulement si un but a été marqué et si l'entraîneur a toujours de son temps d'arrêt.

Les arbitres pourront consulter la salle de contrôle de Toronto afin que «la bonne décision» soit prise, a noté le commissaire Gary Bettman. C'est aussi à Toronto que les contestations au sujet de pénalités pour avoir expédié la rondelle hors de la patinoire seraient décidées.