Source ID:586853; App Source:cedromItem

Charles Hudon met les bouchées doubles

Logiquement, Charles Hudon devrait passer la saison chez... (Photo David Boily, archives La Presse)

Agrandir

Logiquement, Charles Hudon devrait passer la saison chez les Bulldogs de Hamilton, après avoir pris le 14e rang des marqueurs de la LHJMQ en 2013-2014, avec 76 points.

Photo David Boily, archives La Presse

Nouvelle posture de marche, nouvelles habitudes de sommeil... Charles Hudon ne ménage pas les efforts pour que les problèmes de dos qui l'ont naguère hanté ne reviennent plus.

Car à chaque entrevue avec Hudon, l'état de son dos est évoqué. C'est que ces mêmes maux de dos lui ont coûté une place avec Équipe Canada en décembre 2012 au mondial junior. Une déception si vive qu'il a porté la casquette de l'équipe nationale pendant des mois, par la suite, pour se donner la motivation de retourner au tournoi. Mais surtout, certains craignaient que son mal soit chronique.

Hier, au camp de développement du Canadien, l'attaquant de 20 ans s'est dit en pleine santé. «Le corps va bien, je ne me suis jamais senti aussi bien», a-t-il lancé aux journalistes.

Et s'il se sent si bien, c'est qu'il a mis toutes les chances de son côté. Il a par exemple changé sa posture de marche. Et quand il dort, il le fait maintenant avec des oreillers sous les genoux... et un peu partout! «Il y a pas mal d'oreillers dans le lit quand je me réveille», a dit l'athlète d'Alma.

«Il m'a fallu trois, quatre mois pour m'habituer [à dormir différemment]», a-t-il ajouté.

S'il a apporté de tels changements, c'est bien sûr pour ne plus rater de matchs en raison de maux de dos. Mais l'histoire de la méningite de Tim Bozon lui a aussi permis de tirer une précieuse leçon de vie: la santé, c'est fragile.

«Comme on le disait pour Tim, ça peut revenir n'importe quand, demain, et ça peut être encore pire. Je peux faire des petites choses, comme marcher différemment. Mais c'est le fun de dire que je suis à 100%, qu'il n'y a plus de blessure.»

Heureux au centre

Il semble que Hudon poursuivra son apprentissage au centre, plutôt que comme ailier. Le choix de cinquième tour du CH en 2012 n'a pas patiné hier, mais il avait évolué au centre lors du camp de développement de juillet dernier.

«[C'est une position] qui me va mieux, c'est sûr. Quand je suis arrivé ici, ils ne m'ont pas dit si j'allais être centre ou ailier, mais j'ai ma petite idée à cause de ce que j'ai fait au dernier camp.»

Logiquement, Hudon devrait passer la saison chez les Bulldogs de Hamilton, après avoir pris le 14e rang des marqueurs de la LHJMQ en 2013-2014, avec 76 points. Toutefois, même si Jacob De La Rose et Jiri Sekac semblent être les deux meilleurs candidats parmi les recrues pour amorcer la saison à Montréal, Hudon n'est pas prêt à s'exclure de la lutte.

«Tout le monde veut se tailler une place tout de suite, dès l'année du repêchage. Je veux le faire depuis que j'ai été repêché. Mais je n'ai aucune idée, c'est une nouvelle saison, un nouveau camp.»




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer