Source ID:540185; App Source:cedromItem

Le coup de Brandon Prust a tout changé

La charge de Brandon Prust à l'endroit de... (Photo Andy Marlin, USA Today)

Agrandir

La charge de Brandon Prust à l'endroit de Derek Stepan (photo) lors du troisième match de la série a changé la dynamique entre les deux équipes. Les Rangers se sont mis à sombrer dans l'indiscipline, écopant de 18 pénalités mineures lors des matchs quatre et cinq.

Photo Andy Marlin, USA Today

(New York) On ne sait trop si Brandon Prust savait ce qu'il faisait quand il a cru bon de décocher un coup à la tête de l'attaquant Derek Stepan, des Rangers, lors du troisième match de la série à New York. Mais on sait ceci: cette charge de Prust a complètement changé la trame narrative de cette série.

«Peut-être que les deux équipes s'aimaient un peu trop avant ça, a résumé l'attaquant Daniel Brière hier soir à New York, au moment de l'arrivée des joueurs du Canadien à Manhattan. On s'est mis à jouer avec plus d'émotion à partir de ce moment-là.»

Le sixième match de cette finale de l'Association de l'Est est présenté ce soir au Madison Square Garden de New York, un match qui sera marqué par le retour au jeu de Prust, l'homme qui a un peu changé le cours de la série à lui seul.

Depuis ce fameux coup, jeudi soir dernier à New York, plusieurs choses se sont produites.

Le Canadien s'est mis à gagner des matchs, tout d'abord, remportant deux des trois rencontres suivantes, dont ce troisième match. Les Rangers se sont mis à sombrer dans l'indiscipline, écopant de 18 pénalités mineures lors des quatrième et cinquième matchs. Et les Rangers ont cherché à jouer la carte de l'intimidation eux aussi, peut-être de façon trop manifeste: hier, la LNH a imposé une suspension de deux matchs au défenseur John Moore, pour sa charge à l'endroit de l'attaquant Dale Weise, qui aurait alors subi une commotion cérébrale.

Le match de mardi soir au Centre Bell a aussi permis de voir quelques coups hors des limites de la légalité, notamment un coup de tête de l'attaquant Derek Dorsett aux dépens du défenseur Mike Weaver.

Autant de gestes qui peuvent surprendre de la part des Rangers, qui arrivent au neuvième rang des clubs les moins punis cette saison dans la Ligue nationale.

«C'est un peu normal de voir des jeux comme ça, parce qu'en séries, plus ça avance, plus les équipes se détestent, a ajouté Brière. J'ai vu ça souvent au cours de ma carrière. Quand on arrive au cinquième match, au sixième match, normalement, les émotions prennent le dessus. Les joueurs se détestent de plus en plus.»

La suspension de Moore: trop ou trop peu

C'est en débarquant à Manhattan que les membres du Canadien ont appris qu'ils n'allaient plus revoir John Moore du reste de la série.

«C'est la décision de la Ligue, et ce coup-là ressemblait au coup de Brandon Prust, a dit le capitaine Brian Gionta. Il fallait peut-être s'y attendre un peu.»

Brière, lui, a esquissé un petit sourire quand on lui a demandé de commenter la suspension imposée à Moore.

«Les Rangers vont dire que c'est trop, et nous, on va dire que ce n'est pas assez... Ça ressemblait au coup de Prust, mais en plus vicieux.»

Et comme par hasard, c'est au son des notes de la discorde que Prust, celui qui a tout commencé, revient au jeu ce soir à New York, après avoir purgé sa propre suspension de deux matchs. On peut présumer que le fougueux attaquant pourrait prendre la place de Weise, qui a fait le voyage, mais qui pourrait subir les séquelles de la collision de mardi soir au Centre Bell.

En séries, le Canadien a une fiche de 8-4 quand Brandon Prust est de la formation de départ.

«Il est de toute évidence un élément important de cette équipe en raison du rôle qu'il occupe, a expliqué Gionta. Il est l'un de nos joueurs les importants.»




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Philippe Cantin | La méthode CH: la solidarité

    Philippe Cantin

    La méthode CH: la solidarité

    On a beau retourner l'affaire dans sa tête mille fois, une seule conclusion s'impose: le Canadien est l'équipe la mieux équilibrée de la LNH. »

  • Des casquettes sur la pelouse de Gary Bourque

    Hockey

    Des casquettes sur la pelouse de Gary Bourque

    À la résidence de Gary Bourque, au Lac La Biche, le téléphone n'avait pas cessé de sonner après minuit. Parents et amis voulaient partager leur joie,... »

  • Les Rangers veulent oublier

    Hockey

    Les Rangers veulent oublier

    Les joueurs des Rangers conviés au point de presse avec les médias, hier matin à leur hôtel du centre-ville de Montréal, avant l'envolée pour New... »

  • John Moore suspendu pour deux matchs

    Hockey

    John Moore suspendu pour deux matchs

    Au terme de l'audience téléphonique qu'il a eue avec le Département de la sécurité des joueurs de la LNH, le défenseur des Rangers de New York John... »

  • Des éloges pour Alex Galchenyuk

    Hockey

    Des éloges pour Alex Galchenyuk

    Un but vainqueur dans le troisième match, une barre transversale dans le quatrième qui a failli sceller de la rencontre, deux autres points mardi...... »

  • Alain Vigneault défend John Moore

    Hockey

    Alain Vigneault défend John Moore

    La mémoire, et aussi l'interprétation des gestes, est très sélective dans le monde du hockey. »

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer