Source ID:539213; App Source:cedromItem

Raphael Diaz ne veut pas retourner en Suisse

Raphael Diaz... (Photo Anne-Marie Sorvin, USA Today)

Agrandir

Raphael Diaz

Photo Anne-Marie Sorvin, USA Today

(New York) On pourrait penser que l'ancien défenseur du Canadien Raphael Diaz pâtit de ne pas jouer davantage en séries éliminatoires. Après tout, les Rangers n'ont eu recours à lui qu'à deux reprises ce printemps. Mais l'arrière de 28 ans garde le sourire et apprécie l'expérience de jouer à New York.

«Manhattan est plus populeux que la Suisse en entier!», s'exclame Diaz, qui s'est loué un appartement dans le quartier financier, tout près du World Trade Center.

«Auparavant, j'étais tout près du Madison Square Garden mais je me suis trouvé un endroit plus tranquille. Ça klaxonne constamment au centre-ville... Et puis, ce qui est bien, c'est que contrairement à Montréal, je peux prendre le métro sans me faire reconnaître!»

Ç'aura été une saison rocambolesque pour Diaz, que le Tricolore a échangé aux Canucks de Vancouver en retour de Dale Weise au mois de février. Son passage à Vancouver a été de courte durée.

«Les trois matchs que j'ai joués avant les Jeux olympiques avaient lieu dans l'Est, à Boston, Montréal et Toronto, rappelle Diaz. Et au retour de Sotchi, je n'ai passé que dix jours à Vancouver avant d'être échangé à nouveau.

«J'aurai disputé seulement deux matchs à Vancouver, en plus de celui joué à l'extérieur au BC Place...»

Depuis que les Rangers l'ont acquis en retour d'un choix de cinquième tour, le sympathique Helvète s'est essentiellement contenté d'un rôle de réserviste. «C'est sûr que je voudrais jouer, mais les choses vont bien et je dois accepter mon rôle», dit-il sans amertume.

Même s'il a évolué pour trois formations cette année, Diaz ne croit pas que sa place dans la LNH soit menacée et il n'envisage pas de retourner en Suisse.

«J'ai quand même joué 62 matchs cette année, note-t-il. C'est moins que ce que j'aurais voulu, mais c'est quand même pas mal. Et puis, j'ai joué aux Olympiques, ce qui constitue du bon calibre aussi. Mais c'est clair que je veux rester en Amérique du Nord. Le 1er juillet approche, je vais savoir assez vite où je vais me retrouver.»

En effet, Diaz obtiendra l'autonomie complète à la fin de la saison et il a confiance que l'agent Don Meehan l'aidera à se faire reconnaître davantage par une formation de la LNH qu'il ne l'est dans le métro de New York...




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Martin St-Louis a démarré en douce

    Hockey

    Martin St-Louis a démarré en douce

    Martin St-Louis a mis du temps à se mettre en marche avec les Rangers de New York, après avoir passé les 13 saisons précédentes chez le Lightning de... »

  • Brad Richards: «L'espoir peut tout faire basculer»

    Hockey

    Brad Richards: «L'espoir peut tout faire basculer»

    C'est sans doute la seule fois qu'Alain Vigneault a grimacé au cours de son point de presse, lundi dans un hôtel du centre-ville de Montréal. »

  • Canadien: l'inspiration de 2010

    Hockey

    Canadien: l'inspiration de 2010

    Pour espérer atteindre la grande finale de la Coupe Stanley, le Canadien de Montréal devra réussir quelque chose qu'il ne réussit pas souvent:... »

  • Timide retour à l'entraînement pour Carey Price

    Hockey

    Timide retour à l'entraînement pour Carey Price

    Carey Price a bel et bien chaussé ses patins, lundi à Brossard, mais ce n'était certes pas pour préparer un retour imminent devant le filet... »

  • Le Canadien au pied du mur

    Hockey

    Le Canadien au pied du mur

    Le Canadien risquera l'élimination, ce soir, devant ses partisans. Richard Labbé analyse ce que le Tricolore doit faire pour remporter ce match. »

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer