Pour ceux qui n'auraient pas encore vu le Canadien de 2013-14 en action, le match de samedi soir au Centre Bell a offert un excellent résumé de la jeune saison: un manque criant d'attaque, des attaquants souvent incapables de provoquer quelque chose, et un club qui, de façon générale, a l'habitude de se fier à son gardien pour sauver la soirée.

Mis à jour le 17 nov. 2013
Richard Labbé LA PRESSE

Marque finale, donc: Rangers 1, Canadien 0. Carey Price, le gardien en question, n'a d'ailleurs pas vraiment hésité à dire les vraies affaires au terme du match de samedi soir, dans le vestiaire du Centre Bell: «Notre fiche est médiocre... il faut avoir plus de victoires que ça.»

>>> Le sommaire du match



Médiocre, le Canadien? Sans doute un peu, oui. Samedi soir, le Canadien n'a lancé que cinq fois en troisième, alors qu'il était à la recherche du but égalisateur. Cam Talbot, le gardien réserviste des Rangers, n'a eu que 22 lancers dirigés sur sa personne, la plupart pas très dangereux. Non, ce n'est pas comme ça qu'on gagne des matchs de hockey.

Les Rangers, eux, ont eu plusieurs belles occasions sur Price, incluant Brad Richards en fin de rencontre. Price a presque toujours dit non... sauf une fois en deuxième période, quand les Rangers ont marqué un but en avantage numérique, alors que le Canadien venait juste d'écouler un cinq contre trois.  C'est l'attaquant Ryan Callahan qui a été le seul à marquer pour les Rangers.

Mais ce fut suffisant.

«Ils ont profité de leur attaque à cinq, et ils n'ont pas donné beaucoup d'espace sur la patinoire, a expliqué l'entraîneur Michel Therrien. Il n'y a pas beaucoup d'occasions de marquer contre eux, et quand il y en a, il faut tenter d'en profiter. Ils ont disputé un match serré, on doit leur rendre hommage.»

David Desharnais, dans les mauvaises grâces du pilote montréalais il y a quelques jours à peine, s'est attiré quelques fleurs cette fois-ci.

«J'ai beaucoup aimé son jeu, c'est ce trio qui a provoqué le plus de chances de marquer» a dit Therrien, au sujet de l'unité complétée par Max Pacioretty et Rene Bourque.

Ce match marquait aussi le retour au jeu du défenseur Alexei Emelin. Le Russe, à son premier tour de piste cette saison, a été employé pendant 16 minutes et quatre secondes de jeu.

«Il nous a donné 16 minutes de hockey solide, a commenté Therrien. C'est bon pour la confiance dans son cas, j'ai beaucoup aimé  sa prestation à son premier match.»

Emelin de retour, c'est le vétéran Douglas Murray qui a dû sauter son tour chez les défenseurs de l'équipe. En attaque, Ryan White et George Parros ont été laissés de côté.

Le Canadien aura congé dimanche, et reprendra l'entraînement lundi à son centre de Brossard. La prochaine partie de la formation montréalaise est prévue pour mardi soir au Centre Bell, contre le Wild du Minnesota.