Le style de jeu agressif du Heat d'Abbotsford pourrait lui donner l'avantage face aux Bulldogs de Hamilton en deuxième ronde des séries éliminatoires de la Ligue américaine de hockey. Ou ce pourrait être son talon d'Achille.

David Karp LA PRESSE CANADIENNE

Le Heat, qui rendra visite aux Bulldogs dans le cadre du premier affrontement de la série finale de la section nord jeudi soir, est reconnu pour son style physique.

Si quelques bonnes mises en échec peuvent intimider l'adversaire, elles peuvent aussi signifier que le Heat a passé plus de temps au cachot que toute autre formation de l'AHL. Le Heat a écopé de 1796 minutes de pénalité cette saison, une moyenne de 22 minutes par match.

«Nous formons une équipe robuste et nous aimons exploiter cet aspect de notre jeu, a dit Jon Rheault, qui mène le Heat avec cinq buts jusqu'ici en séries éliminatoires. Nous voulons simplement s'assurer que nous bousculons l'adversaire lorsque la rondelle est sur la patinoire et que nous suivons le livre des règlements.»

Les Bulldogs, d'autre part, tenteront plutôt de demeurer disciplinés et d'éviter d'être rudoyés.

«En séries éliminatoires, le jeu physique est plus important, a confié le capitaine Alex Henry, qui a terminé au deuxième rang des Bulldogs avec 154 minutes de pénalité. Nous devons simplement être à la hauteur. Les gars plus imposants devront faire sentir leur présence, et nos joueurs de finesse devront composer avec la robustesse.»

Les Bulldogs, qui ont terminé au premier rang de l'Association ouest, ont défait le Moose du Manitoba 4-2 en première ronde.

Le Heat, qui a terminé troisième au classement du Nord, a remporté trois rencontres de suite contre les Americans de Rochester pour effacer un déficit de 3-1 et enlever les honneurs de la série.

Les Bulldogs ont défait le Heat cinq fois en huit rencontres durant le calendrier régulier. La dernière fois, le 27 mars, le club-école du Canadien de Montréal avait vaincu le Heat 4-0 à Abbotsford.

Les deux équipes devront toutefois composer sans les services de plusieurs joueurs clés, qui sont blessés ou ont été rappelés par le grand club.

Les Bulldogs pourraient revoir P.K. Subban, Tom Pyatt et Ben Maxwell si jamais le Canadien devait être éliminé par les Capitals de Washington, mais les saisons de Mathieu Carle et Max Pacioretty sont terminées en raison de blessures.

De son côté, les joueurs du Heat ont raté plus de 400 rencontres la saison dernière en raison de blessures. Shawn Weller, Colin Stuart, Kris Chucko, Carsen Germyn, John Armstrong, John Negrin, Andy Delmore et Brett Palin sont tous blessés. Leur entraîneur-chef, Jim Playfair, a refusé de dire si certains d'entre eux seraient de retour durant la série.