Source ID:; App Source:

La formation des Hurricanes ressemble à celle de 2006

Ils ont ramené leur ancien entraîneur, ils ont complété une transaction dans le... (Photo: Reuters)

Agrandir

Photo: Reuters

Associated Press
Raleigh

Ils ont ramené leur ancien entraîneur, ils ont complété une transaction dans le but de ramener un joueur populaire auprès de leurs partisans et maintenant, les Hurricanes de la Caroline ont retrouvé une vieille habitude - gagner des matchs.

Après avoir égalé un record de concession en alignant neuf victoires dans le dernier droit et établi un record d'équipe en signant 12 victoires de suite à domicile, les Canes amorceront les séries alors qu'ils ont le vent dans les voiles. Ils en seront à leur première participation aux séries depuis 2006, l'année où ils avaient remporté la Coupe Stanley. Belle façon de souligner les retours de l'entraîneur Paul Maurice et de l'attaquant Erik Cole.

À titre d'équipe classée sixième dans l'Est, les joueurs de la Caroline se préparaient lundi à disputer leur première série éliminatoire en trois ans. Ils amorceront celle-ci ce mercredi contre les Devils du New Jersey. Ils ont reconnu que le retour de quelques figures familières avait joué un rôle important dans leur renaissance, et risquait aussi d'avoir un impact important sur leurs chances d'aller loin dans les séries cette année.

«Tout les gens dans cette organisation sont reconnus comme étant très loyaux envers les entraîneurs et les joueurs qui sont passés par ici», a noté Cole, qui a été échangé aux Oilers d'Edmonton l'été dernier avant de revenir avec les Canes en mars. «La façon dont la saison s'est déroulée, je ne vois pas pourquoi ils changeraient d'attitude.»

Les Hurricanes étaient aux prises avec une autre léthargie en décembre quand ils ont, comme on s'y attendait, congédié l'entraîneur Peter Laviolette. Puis, ils ont surpris en le remplaçant par Maurice - qui avait remporté 268 matchs, un record de concession, pendant son séjour avec l'équipe dans les années 1990, quand l'équipe avait été transférée de Hartford à la Caroline du Nord, puis avait atteint la finale de la coupe Stanley pour la première fois en 2002. Il avait été congédié l'année suivante.

Quelques mois plus tard, cet hiver, les Hurricanes étaient toujours incertains de participer aux séries et ils avaient besoin de punch à l'attaque aux côtés d'Eric Staal au sein du premier trio. Ils ont alors posé un autre geste surprenant, complétant un marché à trois équipes qui a permis de ramener Cole.

«

Ç'a simplement ajouté de la profondeur à notre attaque, à nos trios, a souligné Staal. Chaque fois que tu peux ajouter un gars de ce calibre, avec la vitesse qu'il a, ça va ajouter de la profondeur à ton équipe.

Ça nous a transformés en équipe qui a quatre trios fiables.

Ç'a donné un petit quelque chose de plus à tout le monde, et ç'a bien tourné pour nous jusqu'ici.»




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer