Pratiquement toutes les vedettes du golf masculin sont au Texas cette semaine pour la reprise très attendue des activités sur le circuit de la PGA. Disputé au réputé Colonial Country Club, le Challenge Charles Schwab se tiendra sans spectateurs, mais sera largement diffusé à la télévision et en ligne. Et la suite de la saison s'annonce très chargée.
Un dossier de Michel Marois

Michel Marois Michel Marois
La Presse

Les vedettes au rendez-vous

PHOTO TOM FOX, ASSOCIATED PRESS

Des joueurs, dont Jordan Spieth (à gauche), et leurs cadets regardent la balle frappée par Ryan Palmer à l’entraînement, mardi, au Colonial Country Club.

Après 12 semaines d’interruption, la compétition reprend cette semaine sur le circuit de la PGA. Pandémie oblige, le Challenge Charles Schwab sera disputé dans un huis clos très relatif, puisque si les spectateurs sont encore exclus pour l’instant, un important personnel d’encadrement assurera la bonne tenue du tournoi et sa diffusion.

Les excellentes cotes d’écoute obtenues par « The Match », impliquant récemment Tiger Woods, Phil Mickelson, Peyton Manning et Tom Brady, ont montré que les amateurs étaient assoiffés de golf en direct et la PGA s’est assurée de leur en mettre plein la vue avec cette reprise des compétitions.

Les trois premiers tournois seront disputés sur des parcours parmi les plus populaires du circuit, au Colonial Country Club, au Harbour Town Golf Links et au club TPC River Highlands. On y dispute des compétitions depuis plusieurs décennies et les golfeurs profitent des conditions favorables pour y offrir du jeu et des pointages spectaculaires.

PHOTO RAYMOND CARLIN III, USA TODAY SPORTS

Un aperçu du 9e trou du Colonial Country Club

Cela aurait d’ailleurs été difficile de trouver un meilleur endroit pour relancer la machine que le Colonial, un parcours coté parmi les meilleurs sur le circuit, qui a présenté son premier tournoi en 1946 et qui a accueilli deux Omniums des États-Unis. Relativement courtes et étroites, les allées du parcours favorisent la précision à la puissance, et ce sont habituellement les joueurs en pleine maîtrise de leurs moyens qui s’y imposent.

Pas sûr que ce soit le cas de plusieurs concurrents cette semaine après une longue interruption au cours de laquelle ils n’ont pu que s’entraîner. De toute évidence, les joueurs seront un peu rouillés et la compétition avantagera ceux qui sauront minimiser leurs erreurs.

Cela dit, ce sont quand même les cinq premiers du classement mondial (18 des 25 premiers) qui sont au départ aujourd’hui. Rory McIlroy (1), Jon Rahm (2) et Brooks Koepka (3) joueront d’ailleurs les deux premières rondes ensemble et la lutte pour le titre de numéro 1 sera un enjeu important de cette relance. Plusieurs anciens champions du tournoi sont aussi sur place et certains joueurs sont de retour à Fort Worth après avoir longtemps boudé le Colonial.

  • Brooks Koepka et Ian Poulter discutaient en attendant de s'élancer au 10e trou, lundi dernier.

    PHOTO RAYMOND CARLIN III, USA TODAY SPORTS

    Brooks Koepka et Ian Poulter discutaient en attendant de s'élancer au 10e trou, lundi dernier.

  • Sergio Garcia s'élance sous les yeux de Victor Perez, notamment.

    PHOTO RAYMOND CARLIN III, USA TODAY SPORTS

    Sergio Garcia s'élance sous les yeux de Victor Perez, notamment.

  • Jimmy Walker et Rickie Fowler se rendant au vert du 9e trou.

    PHOTO RAYMOND CARLIN III, USA TODAY SPORTS

    Jimmy Walker et Rickie Fowler se rendant au vert du 9e trou.

  • Abraham Ancer et Jhonattan Vegas

    PHOTO RAYMOND CARLIN III, USA TODAY SPORTS

    Abraham Ancer et Jhonattan Vegas

  • Bo Hoag et Ian Poulter à l'issue de leur ronde d'entraînement, mardi, au 18e trou

    PHOTO RAYMOND CARLIN III, USA TODAY SPORTS

    Bo Hoag et Ian Poulter à l'issue de leur ronde d'entraînement, mardi, au 18e trou

1/5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tous aux États-Unis

McIlroy a déjà indiqué qu’il disputerait les trois premiers tournois au programme, avant d’évaluer la suite de sa saison, la difficulté d’effectuer des voyages d’un continent à l’autre imposant plusieurs contraintes aux golfeurs qui ne vivent pas aux États-Unis. Le cadet de McIlroy, l’Irlandais Harry Diamond, n’est arrivé qu’à la fin de mai et il a dû effectuer une quarantaine de 14 jours dans un pavillon de la résidence que le golfeur possède en Floride.

L’annulation de l’Omnium britannique et la présentation de la Coupe Ryder au Wisconsin cette année font en sorte que toutes les compétitions d’envergure seront disputées aux États-Unis. Plusieurs joueurs étrangers s’y sont donc installés, comme leurs cadets. D’autres devraient arriver au cours des prochaines semaines afin d’être bien rodés à la fin de juillet quand les choses sérieuses vont commencer.

  • Un employé asperge de désinfectant les voiturettes de golf utilisées par les joueurs.

    PHOTO RAYMOND CARLIN III, USA TODAY SPORTS

    Un employé asperge de désinfectant les voiturettes de golf utilisées par les joueurs.

  • Des panneaux rappelant les règles de distanciation ont été installés un peu partout sur le site.

    PHOTO RAYMOND CARLIN III, USA TODAY SPORTS

    Des panneaux rappelant les règles de distanciation ont été installés un peu partout sur le site.

1/2
  •  
  •  

Pour l’instant, les organisateurs ont voulu créer des environnements contrôlés pour limiter les risques de propagation de la COVID-19. Des hôtels ont été réservés pour les compétiteurs et le personnel du circuit, alors que des vols nolisés sont prévus pour les déplacements entre les sites des tournois.

Les joueurs et leurs cadets ont subi des tests à leur arrivée à Fort Worth et ils devront se soumettre à un bref examen chaque jour au Colonial Country Club. La même politique sera en vigueur lors des prochains tournois.

Dix joueurs à suivre

Le Challenge Charles Schwab réunit un peloton exceptionnel, avec 18 des 20 meilleurs joueurs mondiaux. C'est évidemment difficile d'établir un pronostic, mais certains joueurs semblent bien préparés pour cette relance de la saison.

Rory McIlroy
Irlande du Nord, 31 ans

PHOTO RAYMOND CARLIN III, USA TODAY SPORTS

Rory McIlroy

Le numéro un mondial avait retrouvé sa constance avant l’interruption de la saison et c’est difficile de ne pas le considérer parmi les favoris, même s’il fait ses débuts au Colonial Country Club.

Jon Rahm
Espagne, 25 ans

PHOTO JOE CAMPOREALE, ARCHIVES USA TODAY SPORTS

Jon Rahm

Sa progression a été constante depuis ses débuts et il est en position pour devancer McIlroy au sommet du classement mondial cette semaine. Deuxième à ses débuts au Colonial en 2017.

Brooks Koepka
États-Unis, 30 ans

PHOTO TOM FOX, ASSOCIATED PRESS

Brooks Koepka

La Challenge Charles Schwab a des airs de tournoi majeur cette année et Koepka est toujours à l’aise dans les grandes occasions. Et il avait joué deux rondes de 63 en 2018 quand il avait terminé deuxième à sa première présence au Colonial.

Justin Thomas
États-Unis, 27 ans

PHOTO BUTCH DILL, ARCHIVES USA TODAY SPORTS

Justin Thomas

Lui aussi n’a jamais joué au Colonial, mais il a remporté deux tournois en début de saison et possède le jeu pour vite retrouver un bon niveau. Et il a le tempérament pour composer avec les conditions particulières de ce retour au jeu.

Jordan Spieth
États-Unis, 26 ans

PHOTO TOM FOX, ASSOCIATED PRESS

Jordan Spieth

Un habitué du Colonial (il est originaire du Texas), il a remporté le tournoi en 2016 et a aussi obtenu deux fois la deuxième place. Très émotif, il risque sans doute de s’ennuyer des spectateurs et de ses partisans…

Webb Simpson
États-Unis, 34 ans

PHOTO ORLANDO RAMIREZ, ARCHIVES USA TODAY SPORTS

Webb Simpson

Après un début de saison spectaculaire – une victoire et cinq podiums –, lui aussi retrouve un parcours qu’il connaît bien et où il a obtenu de bons résultats. Toujours calme, il pourrait profiter des conditions inhabituelles.

Justin Rose
Angleterre, 39 ans

PHOTO LEE SMITH, ARCHIVES REUTERS

Justin Rose

Il a remporté le tournoi en 2018 et connaît bien le parcours, mais n’a rien fait de spectaculaire en début de saison. La longue pause lui aura peut-être permis de remettre de l’ordre dans son jeu.

Phil Mickelson
États-Unis, 49 ans

PHOTO RAYMOND CARLIN III, USA TODAY SPORTS

Phil Mickelson

Il aura 50 ans mardi prochain, mais continue de bien faire sur le circuit quand les conditions lui sont favorables. La dernière de ses deux victoires au Colonial remonte toutefois à 2008.

Gary Woodland
États-Unis, 36 ans

PHOTO ORLANDO RAMIREZ, ARCHIVES USA TODAY SPORTS

Gary Woodland

Vainqueur de l’Omnium des États-Unis il y a exactement un an, Woodland devra patienter quelques mois avant de défendre son titre, mais il devrait trouver un terrain à sa mesure au Colonial.

Sungjae Im
Corée du Sud, 22 ans

PHOTO NAM Y. HUH, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Sungjae Im

Étonnant meneur du classement du circuit, il avait remporté la Classique Honda quelques jours avant l’interruption des activités. Il avait raté sa qualification au Colonial à ses débuts l’été dernier.

Une saison bousculée

PHOTO RAYMOND CARLIN III, USA TODAY SPORTS

Un fan jette un œil de loin aux professionnels réunis au Colonial Country Club. Les spectateurs ne seront pas admis à ce tournoi mais devraient l'être lors du Memorial qui se tiendra à la mi-juillet au club de Jack Nicklaus en Ohio.

Un calendrier revu… et chargé

Interrompue après la première ronde du Championnat des joueurs, le 13 mars, la saison du circuit de la PGA reprend aujourd’hui au Texas. La pandémie a forcé les organisateurs à revoir l’ensemble du calendrier et on aura droit à une série de compétitions très relevées à compter du début d’août, avec le Championnat de la PGA, les tournois éliminatoires et le Championnat du circuit, l’Omnium des États-Unis et la Coupe Ryder. Après quelques semaines de pause, toutes les vedettes seront de retour à la mi-novembre à Augusta, en Géorgie, pour un Tournoi des Maîtres inhabituel, mais très attendu. Reste à voir si ce beau scénario pourra se dérouler comme prévu, les évènements des dernières semaines nous ayant appris qu’on ne peut être sûr de rien.

Des spectateurs au Memorial

PHOTO AARON DOSTER, USA TODAY SPORTS

Les spectateurs réunis au 18e trou du Muirfield Village Golf Club, l'an dernier, lors du tournoi Memorial

Le tournoi Memorial, prévu du 16 au 19 juillet au club Muirfield Village de Jack Nicklaus, devrait être le premier évènement du circuit de la PGA qui admettra des spectateurs. Le gouverneur de l’Ohio a en effet approuvé un protocole prévoyant la présence d’un maximum de 8000 spectateurs, soit 20 % de la capacité habituelle, chaque jour pendant la compétition. Chacun d’entre eux devra subir un test de température à son arrivée sur le site, porter un masque et respecter les règles de distanciation physique. Les organisateurs ont prévu un tirage au sort pour l’attribution des billets.

Et Tiger ?

PHOTO TIM BRADBURY, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Tiger Woods lors du dernier tournoi Genesis Invitational, le 16 février dernier

Tiger Woods est le grand absent du Challenge Charles Schwab cette semaine au Colonial Country Club et on ne sait toujours pas quand il fera son retour sur le circuit de la PGA. Le golfeur de 44 ans a indiqué récemment qu’il entendait donner la priorité aux tournois majeurs cette année, le premier (Championnat de la PGA) étant prévu au début du mois d’août à San Francisco. D’ici là, Woods devrait prendre part au Tournoi Memorial de Jack Nicklaus, qu’il a gagné cinq fois, à la mi-juillet, et sans doute à au moins un autre tournoi auparavant. Certains observateurs croient que cela pourrait être dès la semaine prochaine à la Classique RBC Heritage, même s’il n’a disputé ce tournoi qu’une fois en carrière, il y a plus de 20 ans en 1999. Woods n’a par ailleurs jamais joué le Championnat Travelers, qui sera présenté la semaine suivante au Connecticut.