(Fort Worth) La PGA a décidé de ne pas programmer de départ à 8 h 46 cette semaine au Club de golf Colonial en guise d’hommage à George Floyd et en soutien aux efforts visant à mettre fin à l’injustice raciale et sociale.

Doug Ferguson
Associated Press

Dans une note aux joueurs, mardi, le commissaire Jay Monahan a précisé qu’il y aurait une minute de silence à chacune des quatre rondes du Défi Charles Schwab, qui coïnciderait avec l’heure de départ à 8 h 46.

L'heure du décès de George Floyd

L’heure correspond à la durée – huit minutes et 46 secondes – selon les autorités, où un policier blanc de Minneapolis a appliqué son genou sur le cou de Floyd avant son décès.

« Il est rapidement devenu un symbole universel de l’injustice raciale à laquelle est confrontée la communauté noire », indique la note.

La PGA a interrompu sa saison au cours des trois derniers mois en raison de la pandémie de coronavirus, et elle effectue un retour au club Colonial alors que l’attention est tournée entre la santé et la sécurité de l’organisation d’un tournoi et les troubles civils provoqués par la mort de Floyd à travers le pays.

Monahan et Harold Varner III, l’un des trois membres de la communauté noire au sein de la PGA, ont eu une conversation de 10 minutes la semaine dernière que le circuit a publiée sur son site Web pour essayer de comprendre comment le golf pourrait faire sa part.

Trouver un rôle

Monahan avait écrit une note la semaine dernière au personnel et aux joueurs dans laquelle il disait qu’il était difficile de comprendre quel rôle il devrait jouer, « nous ne devrions pas nous laisser décourager. »

La note précisait que ne pas planifier de départ à 8 h 46 était « un effort pour amplifier les voix et les efforts en cours pour mettre fin aux problèmes systémiques des injustices raciales et sociales affectant notre pays. »

La minute de silence commencera par trois brefs coups de klaxon. La PGA demande aux joueurs sur le parcours, à leur arrivée ou dans les zones d’entraînement, de faire une pause d’une minute de réflexion « alors que nous rendons hommage à la vie perdue et que nous nous engageons également à utiliser le circuit comme faisant partie de la solution. »

Monahan a également mentionné que le circuit travaillait sur un engagement financier à long terme.