Brandt Snedeker a mis la main sur un neuvième titre de la PGA en remportant le Championnat Wyndham, dimanche, trois jours après qu'il eut inscrit un score de 59 en première ronde.

Mis à jour le 19 août 2018
Joedy McCreary ASSOCIATED PRESS

Cette fois, Snedeker a joué une ronde de 65 (moins-5) pour s'imposer par trois coups lors du dernier tournoi de la saison régulière de la PGA. Il s'est présenté au 18e trou dans une impasse avec C.T. Pan, mais il a inscrit un oiselet pendant que son rival, qui jouait dans le groupe précédent, commettait un double boguey.

Snedeker a conclu le tournoi à moins-21 et a inscrit une première victoire depuis 2016. Il s'agit aussi de son deuxième triomphe au Championnat Wyndham, mais de son premier depuis qu'il a lieu au club de golf Sedgefield.

«En jouant 59 jeudi, les attentes étaient très élevées», a dit Snedeker après avoir complété ce qu'il a qualifié de «semaine la plus stressante» de sa carrière professionnelle.

«Je suis fier d'avoir terminé le tournoi comme je l'ai fait, a-t-il ajouté. J'ai joué une ronde finale pratiquement parfaite.»

Pan s'est finalement contenté d'une ronde de 66 et il a terminé à égalité au deuxième rang avec Webb Simpson.

Âgé de 26 ans et originaire de Taïwan, Pan s'est tiré dans le pied au 18e trou, envoyant son coup de départ hors des limites du terrain à la droite de l'allée. Il a dit avoir été affecté par «des bruits dans ma tête qui m'ont fait rater mon coup».

«C'est ma faute, a-t-il ajouté. Je dois retenir la leçon. J'ai seulement joué un mauvais trou et c'est correct. J'ai encore une longue carrière devant moi.»

Pour sa part, Simpson a égalé son meilleur score en carrière en jouant 62 pour grimper à moins-18.

«C'était une ronde où j'avais l'impression de devoir forcer les choses pour remonter au classement, a souligné Simpson. Brandt a connu une semaine exceptionnelle. Je savais que ça prendrait un pointage particulièrement bas pour espérer gagner.»

Snedeker avait commencé le tournoi avec une ronde de 59, devenant seulement le 10e joueur de l'histoire de la PGA à jouer sous la barre des 60.

Nick Taylor, d'Abbotsford, en Colombie-Britannique, a joué une ronde finale de 63 pour conclure à égalité au huitième rang à moins-15 et se faufiler dans les éliminatoires de la Coupe FedEx. David Hearn, de Brantford, en Ontario, a aussi conclu le tournoi à moins-15 à la suite d'une ronde de 70.

Corey Conners, de Listowel, en Ontario, a remis une carte de 68 et a terminé à égalité au 45e rang à moins-8, tandis que Mackenzie Hughes, de Dundas, en Ontario, a bouclé sa ronde en 73 coups pour aboutir à égalité au 66e échelon à moins-4.