L'ancien entraîneur-chef des Steelers de Pittsburgh Bill Cowher a dit qu'il était rendu difficile de négocier avec Ben Roethlisberger après que le quart-arrière eut récolté beaucoup de succès tôt dans sa carrière.

Mis à jour le 24 août 2010
Rachel Cohen ASSOCIATED PRESS

Cependant, Cowher croit que l'accusation d'agression sexuelle qui a mené à une suspension de six matchs a été comme une «claque en pleine face» pour Roethlisberger, et que cela a forcé Big Ben à devenir plus mature.

Dans une entrevue accordée à l'Associated Press, mardi, Cowher a décrit comment Roethlisberger répondait aux conseils face à son comportement hors du terrain.

«'Mais nous gagnons des matchs. Nous gagnons des championnats', a raconté Cowher à propos des répliques de Roethlisberger. 'Qu'est-ce que tu veux dire? Ce n'est pas ce que l'on doit faire?'»

«Oui, rétorquait alors Cowher, mais il y a plus que cela.

«C'est l'ensemble de ton oeuvre. C'est toi en tant qu'individu. Quel héritage veux-tu léguer?, a-t-il ajouté. Je pense qu'il comprend cela maintenant.»

Cowher a été l'entraîneur de Roethlisberger au cours de ses trois premières saisons dans la NFL. Lors de sa deuxième saison, il est devenu le plus jeune quart-arrière à remporter le Super Bowl. Big Ben a gagné un autre titre sous les ordres de Mike Tomlin après que Cowher eut pris sa retraite, mais a mis sa carrière en péril cet hiver.

Roethlisberger n'a pas été inculpé après qu'une étudiante de l'Université de Géorgie l'eut accusé d'agression sexuelle, mais le commissaire de la NFL, Roger Goodell, l'a tout de même suspendu pour les six premiers matchs de la saison en raison d'une «série de comportements» gênants pour la NFL.

Roethlisberger a dit que Cowher était une des premières personnes vers qui il s'était tourné afin de remettre sa vie sur le bon chemin, et que les deux hommes sont désormais plus près, l'un de l'autre, qu'ils ne l'ont jamais été.

«Comme avec tes enfants, parfois on leur dit des choses: 'Oui, oui'. Ils ont toutes les réponses, a comparé Cowher. À un certain moment, en vieillissant, ils se disent: 'Peut-être qu'il a raison'.»

«Je crois que Ben a eu la chance de beaucoup réfléchir. Je crois que c'est une bonne personne. Même si c'est malheureux, je pense que cela a été une révélation pour lui, comme une claque en pleine face.»

Certaines personnes deviennent plus matures en vieillissant, a rappelé Cowher, qui croit que c'est probablement le cas de Roethlisberger.

«Il n'y a aucun doute qu'il est un grand joueur, a indiqué Cowher. Tu dois en faire plus en tant que professionnel. C'est comment tu te conduis à l'extérieur du terrain. Je pense qu'il comprend cela maintenant. Je crois que nous allons voir une nouvelle personne.»