Les affrontements de qualité seront nombreux en cette 15semaine d’activités dans la NFL, et ça commencera ce jeudi alors que les Chiefs de Kansas City seront à Los Angeles pour y affronter les Chargers. Patrick Mahomes contre Justin Herbert, du bonbon pour les amateurs. Afin de bien mettre la table à une semaine qui promet, voici notre état des forces.

Publié le 16 déc. 2021
Miguel Bujold
Miguel Bujold La Presse

1- Packers de Green Bay (10-3) – Pour l’heure, les Packers occupent le premier rang de la Nationale grâce à la défaite des Cardinals de l’Arizona, lundi soir. Ils avaient terminé la saison en première place l’année dernière, aussi, avant de s’incliner en finale de conférence au Lambeau Field devant les Buccaneers de Tampa Bay. N’empêche, il est toujours préférable d’obtenir l’avantage du terrain et un congé au premier tour éliminatoire, cela va de soi, surtout lorsque votre domicile est un igloo…

2- Buccaneers de Tampa Bay (10-3) – Actuellement le favori pour remporter le titre du joueur par excellence, Tom Brady devrait surpasser le plateau de 5000 verges en une saison pour la deuxième fois de sa carrière. Avec quatre matchs à jouer, il en compte 4134. Tom Terrific avait établi un sommet personnel avec 5235 verges il y a 10 ans. En 2011, alors qu’on croyait que son déclin était imminent. Incroyable.

3- Patriots de la Nouvelle-Angleterre (9-4) – Le champ est libre pour le premier rang de l’Américaine pour Bill Belichick et ses hommes, mais les Chiefs de Kansas City et les Titans du Tennessee ont une fiche identique. Rien ne sera donc joué jusqu’à la fin selon toute probabilité. Gros test pour les Pats, samedi soir, à Indianapolis. À part les Chiefs et les Patriots, les Colts ont été la meilleure équipe de l’AFC dans les deux derniers mois.

4- Chiefs de Kansas City (9-4) – Après avoir rossé les Broncos de Denver et les Raiders de Las Vegas lors de leurs deux derniers matchs, les Chiefs auront l’occasion de conclure le tiercé intradivision, jeudi soir à Los Angeles. En raison de blessures et de cas de COVID-19, il reste toutefois à voir combien de joueurs des Chargers rateront le rendez-vous, qui risque d’être déterminant pour le championnat de l’Ouest de l’AFC.

5- Cowboys de Dallas (9-4) – Dan Quinn a dû essuyer maintes critiques lorsqu’il était l’entraîneur-chef des Falcons d’Atlanta. Il mérite maintenant un solide coup de chapeau pour son travail à Dallas. La défense des Cowboys est méconnaissable et le coordonnateur y est pour beaucoup. Après avoir accordé tout près de 30 points par match en 2020, l’unité en a donné environ 22 cette saison.

6- Titans du Tennessee (9-4) – Ce n’est pas très compliqué dans le cas des Titans. Si Derrick Henry revient au jeu pour les éliminatoires, leurs chances de se rendre au Super Bowl seront très bonnes. Mais si le porteur de ballon doit s’absenter, ce sera très difficile pour eux de gagner deux ou trois matchs éliminatoires, même si leur défense est considérablement améliorée par rapport aux dernières années.

7- Rams de Los Angeles (9-4) – Les Rams ont appris quelques heures avant leur match de lundi en Arizona qu’ils devraient le disputer sans cinq partants, dont Jalen Ramsey, en raison d’une éclosion de COVID-19. Les Matthew Stafford, Aaron Donald, Cooper Kupp et Odell Bekcham fils devaient être à leur sommet et ils l’ont été. Une énorme victoire pour l’équipe de Sean McVay, qui a joué avec beaucoup plus de conviction qu’elle ne l’avait fait en novembre.

PHOTO JOE CAMPOREALE, ARCHIVES USA TODAY SPORTS

Aaron Donald et Marquise Copeland, des Rams de Los Angeles

8- Cardinals de l’Arizona (10-3) – C’était le deuxième match en heure de grande écoute contre une équipe de pointe pour les Cardinals, lundi soir. Et pour la deuxième fois, ils ont échoué. Battus par des Packers de Green Bay qui jouaient sans leurs trois meilleurs receveurs plus tôt cette saison, Kyler Murray et compagnie ont cette fois perdu contre des Rams de Los Angeles décimés par la COVID-19. N’eût été James Conner, qui connaît une excellente saison avec 16 touchés, les Cards se seraient fait planter, lundi soir. Mauvais signe.

9- Colts d’Indianapolis (7-6) – Saviez-vous qu’il y a deux anciens entraîneurs des Alouettes chez les Colts ? Marcus Brady est le coordonnateur offensif et Scott Milanovich est l’entraîneur des quarts. Qu’ont en commun les deux hommes et Frank Reich, l’entraîneur-chef ? Ils ont tous passé la majorité de leur carrière professionnelle dans le rôle de quart réserviste. Et les anciens réservistes deviennent souvent de meilleurs entraîneurs que les anciens partants.

10- Bills de Buffalo (7-6) – On a tous surévalué les Bills un brin. Très bonne équipe ? Aucun doute. Prête à tout rafler ? Probablement pas. Il ne manque pas grand-chose, mais il manque quand même quelque chose.

11- Ravens de Baltimore (8-5) – Si Lamar Jackson (cheville) doit rater le match de dimanche face aux Packers de Green Bay, il sera remplacé par Tyler Huntley, qui a presque permis aux Ravens de réussir une improbable remontée face aux Browns de Cleveland, dimanche dernier. Huntley n’a jamais été repêché et avait signé un contrat à titre de joueur autonome avec l’équipe après le repêchage de 2020.

12- Chargers de Los Angeles (8-5) – Au moment d’écrire ces lignes, la participation au match de jeudi soir contre les Chiefs de Derwin James fils, Mike Williams, Rashawn Slater, Austin Ekeler, Jared Cook, Linval Joseph, Justin Jones et Asante Samuel fils demeurait incertaine. Une longue liste de joueurs importants.

13- 49ers de San Francisco (7-6) – Brandon Aiyuk a recommencé à produire (28 attrapés et 3 touchés à ses 6 derniers matchs), et lorsqu’il le fait et que Deebo Samuel et George Kittle sont dans la formation, le jeu aérien des Niners est aussi bon que leur jeu au sol. Nick Bosa est un autre joueur du club qui joue mieux après un départ en demi-teinte. L’ailier défensif a réussi neuf sacs à ses sept derniers matchs.

14- Vikings du Minnesota (6-7) – Avez-vous vu les ouvertures dont a pu bénéficier Dalvin Cook contre les Steelers de Pittsburgh ? Pas étonnant qu’il ait obtenu plus de 200 verges au sol… Le receveur Adam Thielen devrait rater au moins un autre match en raison de sa blessure à une cheville, lundi soir, à Chicago.

15- Dolphins de Miami (6-7) – La défense des Dolphins n’a accordé que 55 points au cours de la séquence de 5 victoires de l’équipe. Mais elle devra probablement gagner ses quatre derniers matchs afin de se classer pour les éliminatoires.

16- Bengals de Cincinnati (7-6) – Ja’Marr Chase a ralenti après son incroyable première moitié de saison (25 attrapés à ses 6 derniers matchs), mais Tee Higgins (32 attrapés) et Tyler Boyd (23) ont de toute évidence tiré profit de l’attention que les défenses donnaient à Chase au cours de cette même séquence. Les trois joueurs totalisent tous entre 55 et 60 attrapés depuis le début de la saison.

PHOTO JEFF DEAN, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Tee Higgins (85), des Bengals de Cincinnati

17- Broncos de Denver (7-6) – Sans trop faire de bruit, la recrue Javonte Williams joue très bien. Le demi offensif a gagné 743 verges au sol (moyenne de 4,8 par course), a capté 34 passes pour 279 verges et a inscrit 6 touchés. Afin de participer aux éliminatoires, les Broncos ne peuvent pas se permettre de perdre à domicile contre les Bengals de Cincinnati, dimanche.

18- Browns de Cleveland (7-6) – Comme lors du match éliminatoire de son équipe à Pittsburgh en janvier dernier, l’entraîneur-chef Kevin Stefanski a contracté la COVID-19 et ne sera probablement pas sur place lorsque les Browns accueilleront les Raiders de Las Vegas, samedi.

19- Steelers de Pittsburgh (6-6-1) – L’ancien demi de sûreté des Steelers Ryan Clark a dit qu’il n’avait jamais vu un joueur plus immature que Chase Claypool et il est difficile de ne pas être d’accord. Claypool a célébré un premier jeu alors qu’il restait une trentaine de secondes et que le temps s’écoulait contre les Vikings du Minnesota. Les Steelers n’avaient plus de temps d’arrêt et perdaient par huit points… Pas fort.

20- Eagles de Philadelphie (6-7) – Gardner Minshew obtiendra-t-il un poste de partant éventuellement ? C’était contre les Jets de New York, entendu, mais à son premier départ de la saison, le quart à la longue chevelure a réussi 22 de ses 27 passes pour 253 verges, 2 touchés et aucune interception. En voilà un qui ne manque pas de confiance en ses moyens et qui n’a pas froid aux yeux.

21- Saints de La Nouvelle-Orléans (6-7) – Les probabilités semblent bonnes que les Saints garderont les mêmes quarts-arrières, Jameis Winston et Taysom Hill, en 2022 et qu’ils se concentreront à améliorer leur groupe de receveurs, surtout si Michael Thomas n’est pas de retour avec eux. C’est actuellement Deonte Harris qui mène l’équipe avec 31 attrapés et 523 verges aériennes.

22- Équipe de Washington (6-7) – Ron Rivera soutire presque toujours le maximum de son équipe depuis qu’il la dirige, mais celle-ci a besoin d’un afflux de talent en attaque. Quant à elle, la défense devra jouer avec plus de constance, notamment la première ligne, qui est normalement entièrement composée de récents premiers choix.

23- Falcons d’Atlanta (6-7) – C’est vraiment une carrière atypique que celle de Cordarrelle Patterson. Repêché comme un ailier espacé, il est ensuite devenu l’un des meilleurs « retourneurs » de la NFL. Rien d’anormal jusqu’à ce point. Mais au cours de ses deux dernières saisons, ses huitième et neuvième, il est devenu un porteur de ballon. Après avoir totalisé 103 courses à ses 7 premières saisons, il a porté le ballon 186 fois depuis 2020.

24- Seahawks de Seattle (5-8) – Deux victoires de suite, mais ça en prendra fort probablement quatre autres afin que les Seahawks puissent se faufiler dans le tournoi. Rashaad Penny a enfin eu l’air d’un ancien premier choix, dimanche dernier : 16 courses pour 137 verges et 2 touchés. Mais disons que les Texans n’offrent pas tout à fait une grande opposition.

25- Raiders de Los Angeles (6-7) – Chassez le naturel et… Si Derek Carr est à ce point tanné de perdre comme il ne cesse de le dire, il n’a qu’à mieux jouer. Dans ses six derniers matchs, il a lancé six passes de touché et cinq interceptions. Les Raiders ont perdu cinq de ces rencontres.

PHOTO RICK SCUTERI, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Derek Carr, des Raiders de Las Vegas

26- Panthers de la Caroline (5-8) – Comme les Raiders, de Las Vegas les Panthers se sont affaissés après un beau début de saison. Ils n’ont gagné que 2 de leurs 10 derniers matchs et c’est à se demander si Matt Rhule sera de retour en 2022. Un autre exemple d’entraîneur-chef issu de la NCAA qui se fait dévorer chez les pros.

27- Bears de Chicago (4-9) – Justin Fields a déjà encaissé 33 sacs à ses 11 premiers matchs dans la NFL, ce qui est nettement trop pour un quart mobile comme lui. La priorité des Bears devrait être d’améliorer leur ligne offensive au cours de l’hiver.

28- Giants de New York (4-9) – On ne s’attendait certes pas à une participation aux éliminatoires cette année, mais les Giants sous-performent. Malgré toutes les blessures avec lesquelles ils ont dû composer, ils devraient avoir quelques victoires de plus.

29- Jets de New York (3-10) – Dans une division qui comprend trois équipes qui devraient être bonnes au cours des prochaines années (Patriots, Bills et Dolphins), le purgatoire des Jets ne se terminera probablement pas de sitôt. Ils ont actuellement la plus longue disette du circuit avec 11 exclusions des éliminatoires de suite.

30- Lions de Detroit (1-11-1) – Les victoires n’ont pas suivi, mais Jared Goff n’a jamais joué avec autant de courage et de détermination derrière sa ligne protectrice qu’il le fait cette année. Le groupe d’ailiers espacés des Lions est l’un des plus maigres de la ligue et devra absolument être renforcé.

31- Texans de Houston (2-11) – Le directeur général des Texans, Nick Caserio, n’a pas voulu confirmer que l’entraîneur-chef David Culley serait de retour à son poste en 2022 cette semaine. Caserio s’attendait à quel genre de saison avec l’équipe qu’il a mise sur le terrain au juste ?

32- Jaguars de Jacksonville (2-11) – Trevor Lawrence est trop talentueux pour ne pas connaître une belle carrière, mais l’arrivée d’un entraîneur qui se spécialise dans le jeu offensif à Jacksonville semble essentielle. Ainsi que le départ de vous savez qui.