(New York) Le Super Bowl, l'évènement télévisuel de l’année aux États-Unis, a été vu dimanche par 96,4 millions de téléspectateurs, un plus bas depuis 2007, même si l’audience en streaming a battu des records.

Mis à jour le 9 févr. 2021
Agence France-Presse

Dans un paysage télévisuel de plus en plus fragmenté, le Super Bowl reste le seul programme encore susceptible de rassembler tout le pays.

En 2020, le deuxième du classement, un autre match de football, n’atteignait que 43 millions de téléspectateurs, contre 102,3 millions pour le Super Bowl de l’an dernier. La première émission non sportive, le jeu télévisé The Masked Singer, s’était contentée de 27 millions de personnes.

Mais si, cette année, l’affiche du Super Bowl était idéale, avec le duel de quarts-arrières entre Tom Brady et Patrick Mahomes, le match, diffusé par la chaîne CBS, a quasiment été à sens unique, les Buccaneers de Tampa Bay prenant rapidement l’avantage pour ne plus le lâcher.

L’impossibilité de se rassembler, pour cause de pandémie, pourrait aussi avoir plombé l’audience, le Super Bowl étant traditionnellement un évènement festif, qu’on regarde à plusieurs, en famille ou entre amis.

Le 55e Super Bowl a néanmoins été une réussite en streaming, devenant le match de NFL le plus visionné en ligne, avec 5,7 millions de personnes en moyenne, en hausse de 65 % par rapport à l’an dernier, selon un communiqué de CBS, filiale du groupe de médias ViacomCBS.

La NFL avait choisi une approche multi-canaux en streaming, en laissant plusieurs plateformes diffuser le match simultanément, sur les différents sites et applications de CBS mais aussi les applications Yahoo Sports, Verizon Media ou celles des Chiefs et des Buccaneers.

Selon plusieurs médias américains, la plateforme CBS All Access, vaisseau amiral du groupe ViacomCBS dans la vidéo en ligne, a connu des difficultés techniques en début de retransmission, avant que tout ne rentre dans l’ordre.

À mesure que les téléspectateurs se déplacent en masse sur l’internet et délaissent la télévision traditionnelle, la fiabilité technique devient un enjeu majeur, en particulier pour des retransmissions en direct.

Le successeur de CBS All Access, Paramount+, doit être lancé le 4 mars, avec une offre étoffée pour être en mesure de rivaliser sur un marché déjà très dense.