Danny Maciocia l’avait indiqué la semaine dernière : le marché des joueurs autonomes servirait principalement à améliorer la défense des Alouettes. Le directeur général est passé de la parole aux actes en embauchant pas moins de six joueurs défensifs qui possèdent de l’expérience dans la LCF.

Mis à jour le 9 févr. 2021
Miguel Bujold
Miguel Bujold La Presse

Deux heures après l’ouverture officielle du marché, mardi à midi, Maciocia a répondu aux questions des journalistes par visioconférence. « Aujourd’hui, le thème, c’est la défensive », a résumé le directeur général.

Ainsi, Patrick Levels, Chris Ackie, Almondo Sewell, Nick Usher, Woody Baron et Michael Wakefield ont tous signé des contrats avec la formation montréalaise. Ackie et Sewell ont accepté des ententes de deux saisons alors que les quatre autres joueurs ont signé des contrats d’un an.

« Ces joueurs vont nous permettre d’avoir l’identité que nos entraîneurs souhaitent avoir en défensive. On aura beaucoup de vitesse et on s’imposera physiquement sur la ligne de mêlée en mettant beaucoup de pression sur le quart-arrière », a expliqué Maciocia.

« Pour gagner des championnats, on a besoin d’avoir une bonne défensive, et en particulier une bonne ligne défensive. On a vu lors du Super Bowl ce qu’un bon front défensif peut faire. »

Ackie et Levels sont des secondeurs, Usher est un ailier défensif, alors que Sewell, Baron et Wakefield sont des plaqueurs. Baron faisait déjà partie des Alouettes.

Sewell est un plaqueur de près de 300 lb qui a réussi 60 sacs depuis 2012. « Je ne vois pas comment il peut être bloqué par un garde ou un centre, les équipes sont obligées de le doubler. Sinon, il va passer beaucoup de temps dans le champ arrière », a analysé Maciocia.

Comme Sewell, Usher est un ancien de l’équipe d’Edmonton et Maciocia est particulièrement enthousiaste de l’avoir embauché.

« C’est un joueur que les Raiders [de Las Vegas] avaient sous contrat cette année et qui s’est blessé. Ils l’ont libéré à la fin de la saison. C’est un joueur dynamique, probablement celui qui m’a le plus impressionné parmi les ailiers défensifs dans la Ligue canadienne.

Quand il embarque sur le terrain, il veut s’imposer physiquement. C’est le genre de personnalité et de caractère dont une équipe a besoin du côté défensif.

Danny Maciocia, au sujet de Nick Usher

Maciocia a parlé de l’importance d’être en mesure d’exercer de la pression sur le passeur adverse sans avoir à utiliser le blitz trop souvent. Il a rappelé que c’est précisément ce que la défense des Buccaneers de Tampa Bay avait fait lors du récent Super Bowl contre les Chiefs de Kansas City.

« Si on peut se rendre au quart-arrière avec quatre joueurs, on en aura huit en couverture pour arrêter les six joueurs pouvant attraper le ballon. On peut donc déguiser nos couvertures et doubler certains receveurs. On a beaucoup plus d’options que lorsqu’il faut avoir cinq ou six joueurs qui pressent le quart. »

Au revoir, Muamba ?

Pour Ackie et Levels, qui étaient sous contrat avec d’autres formations en 2020, il s’agira d’un retour avec l’équipe. Alors que Levels occupera le poste de secondeur du côté large, le rôle d’Ackie est moins clair, puisqu’il peut jouer à plusieurs positions.

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Patrick Levels

« Ce que j’aime d’Ackie, c’est qu’il peut jouer comme secondeur du côté court, comme secondeur intérieur ou même comme maraudeur. Ça démontre à quel point ses qualités athlétiques sont intéressantes. Qu’un joueur canadien puisse nous donner ces options, que ce soit pendant un match ou une saison, c’est énorme. »

Le retour d’Ackie et de Levels chez les Alouettes est une excellente nouvelle pour l’équipe et ses partisans. En revanche, le secondeur intérieur Henoc Muamba ne sera probablement pas de retour avec le club.

« Il discute avec d’autres équipes et je ne sais pas si ces discussions porteront leurs fruits. Mais compte tenu des ressources qu’on a actuellement à notre disposition et de nos récentes acquisitions, il ne sera probablement pas de retour. Je ne peux pas attendre encore très longtemps, car je dois finir d’assembler l’équipe. »

La porte est fermée, mais elle n’est pas encore barrée. C’est un joueur pour qui j’ai énormément de respect et je lui souhaite bon succès.

Danny Maciocia, au sujet d’Henoc Muamba

Maciocia a indiqué que les Alouettes n’avaient pas encore fini leurs emplettes et que d’autres joueurs pourraient être embauchés prochainement. « On a encore du travail à faire. »

Le directeur général est toutefois satisfait du travail accompli jusqu’à maintenant, et avec raison. L’attaque était déjà bien nantie avec les embauches des dernières semaines, et celles de mardi renfloueront considérablement la défense.

« Honnêtement, j’adore l’équipe qu’on a entre les mains, de même que les entraîneurs qui la dirigeront. On avait déjà une bonne fondation en place avec tout ce qu’ils ont fait en 2019 avec une fiche de 10-8. Khari Jones a fait un travail exceptionnel. On ajoute des pièces dont on estimait avoir besoin pour franchir la prochaine étape. »