(Ottawa) L’ex-coordinateur offensif des Alouettes de Montréal, Marcel Bellefeuille, est de retour à titre d’entraîneur-chef de l’équipe de football de l’Université d’Ottawa.

La Presse canadienne

L’institution scolaire a annoncé le retour de Bellefeuille, jeudi.

Bellefeuille a dirigé l’équipe de football de l’université ontarienne entre 1998 et 2000, avant de faire le saut dans la LCF. L’Ottavien âgé de 54 ans a notamment mené les Gee-Gees à la conquête de la coupe Vanier en 2000.

« C’est avec une énorme fierté que l’Université d’Ottawa accueille de nouveau Marcel Bellefeuille à titre d’entraîneur-chef et de directeur du programme de football des Gee-Gees, a déclaré Sue Hyland, la directrice du programme athlétique de l’Université d’Ottawa. Il apportera un bon bagage d’expérience à notre programme, et il correspondait à ce que nous recherchions en vertu de sa longue feuille de route à titre d’entraîneur dans les rangs universitaires et professionnels. »

Bellefeuille a occupé diverses fonctions avec cinq clubs de la LCF entre 2001 et 2020, dont le poste d’entraîneur-chef des Tiger-Cats de Hamilton (2008-11). Il a récemment agi à titre d’instructeur de la ligne offensive des Alouettes.

« C’est un honneur et un privilège de pouvoir rentrer à la maison et diriger les Gee-Gees, a déclaré Bellefeuille. Ce programme est riche en histoire et prestigieux. »

Bellefeuille avait accepté un rôle au sein du personnel de l’entraîneur-chef Khari Jones en décembre et se préparait à un deuxième séjour avec l’équipe montréalaise.

« Je tiens à souhaiter bon succès à Marcel avec les Gee-Gees. Il ne pouvait passer à côté de l’occasion de devenir entraîneur-chef de ce programme, dans sa ville natale de surcroît, a déclaré Jones par voie de communiqué. Pour avoir travaillé avec Marcel dans le passé, en plus de cet hiver, il ne fait aucun doute dans mon esprit que l’Université d’Ottawa a effectué un excellent choix. »

Bellefeuille a fait partie des Alouettes de 2000 à 2007, d’abord à titre d’instructeur des demis offensifs/ailiers rapprochés, puis à titre de coordonnateur offensif.

Compte tenu de la situation actuelle de confinement, les Alouettes n’ont pas établi d’échéanciers afin de remplacer Bellefeuille.