Les Alouettes ont convoqué les médias pour une annonce importante, lundi matin. Gary Stern, l’un des deux nouveaux propriétaires du club, présentera le nouveau président et le nouveau directeur général de l’équipe.

Miguel Bujold Miguel Bujold
La Presse

À moins d’un coup de théâtre, Danny Maciocia et Mario Cecchini deviendront respectivement le nouveau directeur général et le nouveau président de la formation montréalaise. Toutes les informations obtenues par La Presse pointent vers ce dénouement, et The Gazette a rapporté dimanche soir que Maciocia et Cecchini avaient effectivement été embauchés.

C’est donc dire que Maciocia quittera son poste d’entraîneur-chef des Carabins de l’Université de Montréal après neuf saisons. Le Québécois n’a jamais caché qu’il aimerait revenir dans l’organisation des Alouettes, si les conditions étaient les bonnes.

Il y a trois ans, Danny Maciocia avait refusé une offre pour devenir président des Alouettes parce qu’il n’aurait eu aucun rôle à jouer dans les opérations football.

Il ne s’agirait pas du premier poste de directeur général dans la LCF pour Maciocia, qui a occupé ce rôle de 2008 à 2010 chez les Eskimos d’Edmonton. Il a compilé une fiche de 20-21 avant d’être congédié après cinq matchs en 2010. Il avait précédemment remporté la Coupe Grey comme entraîneur-chef de l’équipe, en 2005.

C’est toutefois avec les Alouettes que Maciocia avait fait ses débuts au football professionnel. Il a été à l’emploi de l’équipe de 1996 à 2001.

Maciocia a gagné la Coupe Vanier en 2014 avec les Carabins et est ainsi devenu le premier entraîneur-chef de l’histoire à remporter des championnats dans la LCF et au football universitaire canadien. Il a participé à deux autres matchs de la Coupe Vanier avec les Carabins, en 2015 et en 2019, mais s’est incliné.

Quant à lui, Cecchini a notamment été président de Corus Média et de RNC Média. Il jouit d’une bonne réputation dans le monde des médias et, selon ceux qui le connaissent, devrait être en mesure de conclure de bons partenariats corporatifs pour les Alouettes grâce à son réseau de contacts.

Lorsqu’il a rencontré les médias pour la première fois, lundi dernier, Stern avait indiqué qu’il souhaitait régler les dossiers du nouveau président et du nouveau directeur général de l’équipe le plus rapidement possible. Il avait également donné l’assurance que les personnes embauchées seraient bilingues, ce qui est le cas de Maciocia et de Cecchini.

Cecchini remplacera Patrick Boivin, qui a été remercié le 3 janvier. Les Alouettes n’avaient plus de directeur général depuis le congédiement de Kavis Reed, survenu en juillet dernier. 

L’entraîneur-chef Khari Jones et le directeur des opérations football, Éric Deslauriers, se partageaient les tâches qui reviennent normalement au DG depuis quelques semaines. Jones, Deslauriers et Joe Mack, qui était l’assistant de Reed, ont pris les décisions au niveau du personnel des joueurs jusqu’au terme de la saison à la suite du départ de Reed.