En relève à Tua Tagovailoa, le quart Ryan Fitzpatrick a lancé deux passes de touché et les Dolphins de Miami ont prolongé la saison sans victoire des Jets de New York grâce à un gain de 20-3, dimanche après-midi.

The Associated Press

Tagovailoa était au rancart en raison d’une blessure au pouce gauche, et Fitzpatrick a donc été appelé à sauter dans la mêlée contre l’une des nombreuses équipes pour lesquelles il a joué durant sa carrière.

Face aux pitoyables Jets, il n’a pas eu besoin d’être spectaculaire.

Le vétéran quart a complété 24 passes en 39 tentatives pour des gains de 257 verges, et des majeurs aux ailiers rapprochés Mike Gesicki et Adam Shaheen.

PHOTO VINCENT CARCHIETTA, USA TODAY SPORTS

Adam Shaheen plonge dans la zone des buts pour marquer un touché.

Fitzpatrick a aidé les Dolphins (7-4) à rebondir après une défaite, la semaine dernière, qui a interrompu une séquence de cinq victoires.

De leur côté, les Jets ont renoué avec leur quart partant Sam Darnold, qui avait raté les deux dernières rencontres à cause d’une blessure à une épaule. Mais il n’a jamais vraiment réussi à lancer l’attaque des Jets.

Darnold a été victime de deux interceptions et les Jets (0-11) ont été incapables de profiter de revirements provoqués par leur défensive.

PHOTO VINCENT CARCHIETTA, USA TODAY SPORTS

Le quart Sam Darnold était de retour à son poste.

Darnold a complété la rencontre avec 16 passes complétées en 27 tentatives, pour des gains de 197 verges.

La séquence de 11 défaites est la deuxième plus longue dans l’histoire des Jets. Les éditions des Jets de 1995-1996, qui étaient alors dirigés par Rich Kotite, avaient perdu 12 parties consécutives.

Titans 45 – Colts 26

Derrick Henry a transporté les Titans du Tennessee jusqu’au sommet de la section Sud de l’Association Américaine, dimanche.

Henry a malmené la deuxième meilleure défensive de la NFL en obtenant 140 verges et trois touchés en première demie et les Titans ont écrasé les Colts de l’Indianapolis 45-26.

PHOTO TREVOR RUSZKOWSKI, USA TODAY SPORTS

Derrick Henry s’est illustré dans la victoire des Titans.

Henry a terminé la rencontre avec 178 verges au sol et cette victoire a permis aux Titans (8-3) de s’emparer du premier rang de la section et d’obtenir le bris d’égalité entre les deux formations.

Henry a récolté 100 verges au sol dans un troisième match de suite et dans une partie à l’étranger consécutive, égalant l’ancien des Titans Chris Johnson pour la deuxième plus longue séquence depuis la fusion de 1970. Seul Barry Sanders (10 en 1996-97) a connu une meilleure séquence.

Alors que les Colts (7-4) manquaient trois partants clés – le plaqueur défensif étoile DeForest Buckner, le secondeur Bobby Okereke et l’ailier défensif Denico Autry – Henry a fréquemment brisé des plaqués. Il est devenu le deuxième joueur de l’histoire de l’équipe à connaître trois saisons de suite de 10 touchés au sol ou plus, joignant Earl Campbell.

Ça n’a pas pris de temps avant que Henry donne le ton. Il a touché le ballon lors de six des 10 premiers jeux des Titans, couronnant la première série à l’attaque de son équipe avec un majeur de 12 verges.

Après que les Colts eurent créé l’égalité 7-7 après une passe de touché de 11 verges de Philip Rivers à Trey Burton, Ryan Tannehill a rejoint A.J. Brown pour un majeur de 69 verges. Quand les Colts ont nivelé le pointage à nouveau après une course d’une verge de Jacoby Brissett, Henry s’est remis au travail.

L’imposant porteur de ballon a réussi un touché à la suite d’une course d’une verge, à mi-chemin au deuxième quart, et il a franchi la ligne des buts après une course de 11 verges, portant la marque à 28-14. Tannehill a ajouté une course d’une verge payante pour donner les devants 35-14 aux Titans à la demie.

Giants 19 – Bengals 17

Les Giants de New York ont perdu les services du quart partant Daniel Jones en deuxième demie, mais ont su générer assez d’attaque pour vaincre les Bengals de Cincinnati 19-17.

PHOTO AARON DOSTER, ASSOCIATED PRESS

Le quart Daniel Jones a dû quitter le match après avoir subi une blessure à un ischiojambier.

Jones a subi une blessure à un ischiojambier après avoir complété une courte passe au troisième quart, alors que la marque était de 10-10. Il est revenu sur le terrain lors de la série offensive suivante, le temps de participer à deux jeux, avant de se faire remplacer pour de bon par Colt McCoy.

Wayne Gallman fils a inscrit un touché sur une course de deux verges lors d’un quatrième essai et les buts au premier quart.

De retour après un séjour sur la liste liée à la COVID-19, le botteur de précision Graham Gano a réussi quatre placements pour permettre aux Giants (4-7) de rattraper Washington au premier rang de la médiocre section Est de l’Association nationale.

PHOTO MICHAEL AINSWORTH, ASSOCIATED PRESS

Le botteur Graham Gano

Les Giants ont remporté leurs trois dernières parties après avoir perdu les cinq premiers matchs du règne de l’entraîneur-chef recrue Joe Judge.

Les Bengals (2-8-1) ont fait confiance au quart Brandon Allen, un joueur promu de l’équipe d’entraînement, à la place de la recrue Joe Burrow, victime d’une blessure à un genou qui a mis fin à sa saison, dimanche dernier contre Washington.

Allen n’est pas parvenu à faire avancer les Bengals avec régularité. Il a conclu le match avec 17 passes complétées en 29 tentatives, et des gains de 136 verges. Au total, les Bengals ont été limités à 155 verges à l’attaque.

Browns 27 - Jaguars 25

Le quart Baker Mayfield a tiré avantage des meilleures conditions climatiques en un mois lors d’un match des Browns de Cleveland pour lancer deux passes de touché et mener son équipe vers une victoire de 27-25 contre les Jaguars de Jacksonville.

Ce gain a permis aux Browns (8-3) de demeurer au plus fort de la lutte pour une place dans les séries éliminatoires dans l’Association américaine.

C’est la première fois depuis 1994, alors que Bill Belichick était leur entraîneur-chef, que les Browns affichent un tel dossier.

Mayfield a lancé des passes de touché – ses premières après une léthargie de trois rencontres – à Jarvis Landry et à Austin Hooper.

PHOTO STEPHEN B. MORTON, ASSOCIATED PRESS

Austin Hooper capte une passe dans la zone des buts.

Le quart des Browns est venu près d’en compléter deux autres. Au deuxième quart, cependant, il a raté la cible alors que Rashard Higgins se trouvait complètement seul dans la zone des buts. Au quatrième quart, Harrison Bryant a été incapable de saisir sa passe.

La passe la moins précise de Mayfield a failli hanter son équipe. Lors d’un troisième essai et une verge à franchir, il a lancé le ballon derrière Kareem Hunt. Lors du jeu suivant, Hunt a été incapable d’aller chercher la verge manquante pour inscrire un premier essai.

Cette séquence a donné une chance aux Jaguars (1-10) d’égaler le score. Une course de quatre verges de James Robinson a d’abord permis aux Jaguars de réduire l’avance des Browns à 27-25.

Le quart Mike Glennon a toutefois lancé le ballon hors de la zone des buts lors de la tentative de transformation de deux points.

C’était la deuxième fois du match que les Jaguars échouaient lors d’une tentative de transformation de deux points.

Après la rencontre, les Jaguars ont annoncé le congédiement du directeur général Dave Caldwell.

Raiders 6 – Falcons 43

Deion Jones a inscrit un touché à la suite d’un retour d’une interception de 67 verges, le quart Matt Ryan a complété deux courtes passes pour des majeurs et les Falcons d’Atlanta ont complètement dominé Derek Carr et les maladroits Raiders de Las Vegas, qu’ils ont rossés 43-6.

PHOTO BRYNN ANDERSON, ASSOCIATED PRESS

Brandon Powell célèbre son touché avec Chris Lindstrom.

Les Raiders (6-5) ont subi une deuxième défaite de suite et ont davantage ressemblé à des prétendants qu’à des aspirants au titre dans la section Ouest de l’Association américaine.

Les hommes de Jon Gruden ont offert une performance misérable, marquée par de nombreuses bourdes contre une équipe qui n’a aucune ambition cette saison sous la direction d’un entraîneur-chef intérimaire.

Carr a connu un après-midi pitoyable. Il a commis trois échappés en plus de servir l’interception que le secondeur des Falcons a retournée jusque dans la zone des buts pour son cinquième touché en carrière, tôt au troisième quart.

Nathan Peterman a terminé le match au poste de quart pour les Raiders, qui ont subi leur pire défaite au cours des trois plus récentes saisons de Gruden à titre d’entraîneur-chef.

Au total, les Raiders ont été victimes de cinq revirements – leur plus haut total cette saison – et ont écopé 11 punitions pour un total de 141 verges. L’une de ces punitions a annulé une interception et une autre a permis aux Falcons (4-7) de garder le ballon et d’ajouter un touché, après une tentative de placement ratée.

Quant à Ryan, il a complété 22 passes en 39 tentatives pour des gains de 185 verges. Il a lancé des passes de touché de quatre verges à Calvin Ridley, vers la fin de la première demie, et à Brandon Powell, tard au troisième quart.

Panthers 27 - Vikings 28

Chad Beebe a capté une passe de touché de 10 verges avec 46 secondes à écouler, Joey Slye a raté un placement victorieux lors du dernier jeu du match et les Vikings du Minnesota ont vaincu les Panthers de la Caroline 28-27.

PHOTO DERICK E. HINGLE, USA TODAY SPORTS

Le botteur Joey Slye avait la victoire au bout du pied en fin de match.

Kirk Cousins a complété 34 de ses 45 passes pour des gains de 307 verges et trois touchés, rejoignant Justin Jefferson dans la zone des buts avec 5 : 38 à jouer avant de repérer Beebe.

Les deux équipes ont marqué un total de 38 points en deuxième demie. La recrue des Panthers Jeremy Chinn a lancé le bal en retournant deux échappés pour un touché, mais les Vikings (5-6) ont trouvé le moyen de remonter la pente.

Teddy Bridgewater a lancé une passe de touché de 41 verges à Robby Anderson et il a réussi 19 de ses 36 passes pour des gains de 267 verges. Il s’agissait du premier match de Bridgewater comme partant face à son ancienne équipe.

Après que Beebe eut échappé le ballon lors d’un dégagement et que Myles Hartsfield eut récupéré l’objet à la ligne de neuf, les Panthers (4-8) n’ont rien risqué et ils ont effectué des jeux au sol.

Bridgewater a manqué de précision en troisième essai en tentant de rejoindre D.J. Moore et Slye a accentué l’avance des Panthers à six points grâce à un botté de précision de 21 verges.

Cousins a répondu en orchestrant une superbe série à l’attaque qui a permis aux Vikings de prendre les devants. Bridgewater a imité Cousins grâce notamment à une passe de 35 verges à Curtis Samuel, mais Slye n’a pas procuré la victoire aux siens.

Chargers 17 - Bills 27

Une interception de Tre’Davious White au quatrième quart a été à l’origine d’un botté de précision de 43 verges de Tyler Bass, et les Bills de Buffalo sont venus à bout des Chargers de Los Angeles 27-17.

Le quart Josh Allen a lancé une passe de touché et en a ajouté un au sol pour les Bills (8-3). Détenteurs du premier rang dans la section Est de l’Association américaine, les Bills sont passés près de gaspiller une avance de 18 points au troisième quart.

L’ailier espacé Cole Beasley a également lancé une passe de touché pour les vainqueurs.

Les Bills ont perdu le ballon lors de trois séries consécutives à l’attaque. Toutefois, durant cette séquence cruciale, leur défensive a limité les Chargers (3-8) à un simple placement de 27 verges de Michael Badgley.

Ces trois séquences des Bills ont pris fin à la suite d’un ballon échappé par le demi offensif Devin Singletary au centre du terrain, d’une remise au quart avortée à la ligne de verges des Chargers et après une interception de Michael Davis.

Deux jeux après que les Chargers eurent récupéré le ballon à leur ligne de 44, le quart Justin Herbert a tenté une passe vers l’ailier rapproché Hunter Henry lors d’une situation de troisième essai et six verges à franchir. White s’est interposé et a réussi l’interception.

PHOTO JEFFREY T. BARNES, ASSOCIATED PRESS

Le quart Justin Herbert

Les Bills ont riposté avec une séquence offensive de six jeux qui leur a permis de récolter 40 verges. Bass a complété le tout avec son placement avec 3 : 26 à écouler au temps réglementaire.

Herbert a conclu la rencontre avec 31 passes complétées en 52 tentatives pour des gains de 316 verges, et porté son total de verges par la passe à 3016.

Il est devenu le deuxième quart dans l’histoire de la NFL, après Patrick Mahomes avec les Chiefs de Kansas City, à accumuler au moins 3000 verges par la voie des airs lors de ses 10 premiers matchs en carrière.

Herbert a été limité à une seule passe de touché, un jeu de cinq verges à Keenan Allen.

49ers 23 – Rams 20

Robbie Gould a réussi un botté de précision de 42 verges alors qu’il ne restait plus de temps au cadran et les 49ers de San Francisco ont défait les Rams de Los Angeles par le score de 23-20.

Cette victoire a permis, dans un premier temps, aux 49ers de mettre fin à une séquence de trois défaites. Elle leur a également procuré un balayage de leur série saisonnière contre les Rams pour une deuxième année d’affilée.

Le quart Nick Mullens a accumulé des gains de 253 verges par la passe et mené les 49ers à deux poussées offensives tardives qui ont produit des points. Il a aussi inscrit sa première victoire à titre de quart partant depuis le mois de septembre.

Les 49ers (5-6) ont gardé vivantes leurs minces chances de participer aux séries éliminatoires dans l’Association nationale et sont devenus la première équipe à battre les Rams (7-4) au SoFi Stadium.

PHOTO ALEX GALLARDO, ASSOCIATED PRESS

Au fil d’un match grandement dominé par les deux unités défensives, Gould a botté un placement de 44 verges avec 3 : 11 secondes à écouler, avant que les 49ers ne stoppent une séquence offensive des Rams près du centre du terrain.

Lors d’une poussée offensive de 56 verges amorcée avec un peu plus de deux minutes à jouer, le centre-arrière Kyle Juszczyk a converti un quatrième essai et une verge à franchir pour préparer le botté de précision décisif.

Aidé par une punition de hors-jeu contre les Rams, Gould a réussi son troisième placement du match.

La défensive des 49ers a provoqué quatre revirements, incluant une interception du joueur de ligne recrue Javon Kinlaw retournée pour un touché.

Les Rams ont également réussi un touché défensif lorsque Troy Hill a franchi une distance de 20 verges après avoir récupéré un ballon échappé, un jeu provoqué par Aaron Donald.