(Columbia) Sarah Fuller est devenue la première joueuse à participer à un match de football universitaire du prestigieux « Power 5 », samedi, lorsqu’elle a effectué le botté d’envoi de la deuxième demie du match entre l’Université Vanderbilt et l’Université du Missouri.

Joseph Walljasper
Associated Press

Fuller a demandé qu’un joueur lui tienne le ballon, plutôt que d’utiliser un tee, pour effectuer son botté d’envoi, et celui-ci a suivi une trajectoire basse avant d’être récupéré par le joueur de l’Université du Missouri Mason Pack à sa ligne de 35 verges.

« Honnêtement, c’était tellement excitant de savoir que je représente toutes les jeunes filles qui souhaitent faire ça, ou qui songent à jouer au football ou à n’importe quel autre sport. Ça les encourage à le faire, à croire en leurs rêves », a dit Fuller après la rencontre.

Elle n’a pas effectué de botté en première demie, tandis que les Tigers de l’Université du Missouri se forgeaient une avance de 21-0 contre les Commodores de Vanderbilt. Le « Power 5 » regroupe les cinq principales associations de football universitaire américain.

Fuller, qui est gardienne de but pour l’équipe de soccer de Vanderbilt, s’est jointe à l’équipe de football cette semaine après avoir aidé les Commodores à remporter le tournoi de l’Association du Sud-Est (SEC) le week-end dernier.

Fuller a confié qu’elle était très calme lorsqu’elle a sauté sur le terrain pour le botté d’envoi.

« Le match de championnat de la SEC était beaucoup plus stressant, a-t-elle dit. J’avais très hâte de sauter sur le terrain pour effectuer ma tâche. »

Ce fut la seule occasion pour Fuller de le faire, dans un revers de 41-0 des Commodores.

Les protocoles sanitaires et les restrictions découlant de la pandémie de coronavirus ont contraint l’entraîneur-chef des Commodores, Derek Mason, à compter sur un nombre limité de spécialistes en vue de leur match contre les Tigers. Mason a discuté avec l’entraîneur-chef de l’équipe de soccer, Darren Ambrose, afin d’obtenir un coup de main.

Fuller a accepté un essai avec l’équipe de football et s’est entraînée avec les Commodores, toujours sans victoire cette saison, avant de voyager avec l’équipe vers le Missouri. Elle portait la mention « Joue comme une fille » derrière son casque.

PHOTO FOURNIE PAR L’UNIVERSITÉ VANDERBILT VIA ASSOCIATED PRESS

Aucune femme n’avait jamais participé à un match de football universitaire de l’Association du Sud-Est (SEC) ni à un match du prestigieux « Power 5 ».

Liz Heaston était devenue la première femme à inscrire deux points pour l’équipe de football de l’Université Willamette dans le Championnat NAIA le 18 octobre 1997.

« Écrivons l’histoire », a écrit Fuller vendredi sur Twitter, pour accompagner un égoportrait la montrant revêtue d’un chandail de football, avec un ballon de football entre les mains et un ballon de soccer entre les pieds.