(Baltimore) Pendant trois quarts, les Ravens de Baltimore ont pu limiter Derrick Henry et les Titans du Tennessee.

David Ginsburg
Associated Press

Quand le match s’est terminé, le porteur de ballon vedette et son équipe ont une fois de plus quitté Baltimore avec une surprenante victoire.

Henry a réussi une course de 29 verges pour un touché alors qu’il restait 5:21 à écouler en prolongation et les Titans sont venus de l’arrière pour battre les Ravens 30-24, dimanche.

À l’aube du quatrième quart, Henry n’avait obtenu que 44 verges en 18 portées et les Titans tiraient de l’arrière 21-13.

Henry a finalement récolté 133 verges en 28 courses. Il s’agissait de son sixième match de plus de 100 verges au sol cette saison et il a atteint le plateau des 1000 verges pour une troisième année consécutive.

« Tu pouvais voir, plus le match avançait au quatrième quart, que nous les amochions en attaque », a observé l’entraîneur-chef des Titans, Mike Vrabel.

Cette performance de Henry ressemblait à celle de janvier, quand il avait amassé 195 verges au sol dans une victoire de 28-12 des Titans contre les Ravens lors de la deuxième ronde des séries dans l’Association Américaine.

« J’essaie de faire tout en mon possible pour aider l’équipe à gagner quand le ballon est entre mes mains », a insisté Henry.

Cette fois, le perdant n’était pas éliminé, mais la tension était presque la même.

« C’était un match violent, physique et émotif », a ajouté Vrabel.

Les regards et les injures ont commencé avant même le début de l’affrontement et se sont poursuivis pendant la prolongation.

« Nous savions qu’il y aurait quelque chose de plus dans ce match en raison de ce qui s’est passé la dernière fois, a exprimé le receveur des Titans Corey Davis. Nous avons tenté de garder notre calme et de nous occuper de nos affaires. »

Après avoir forcé un dégagement en prolongation, les Titans (7-3) ont orchestré une séquence de six jeux et 73 verges pour réussir le majeur victorieux. Ils avaient perdu trois de leurs quatre dernières sorties.

Les Ravens (6-4) ont perdu leurs deux derniers matchs et trois de leurs quatre derniers. Avant le quatrième quart, les Ravens avaient fait un bon travail pour limiter Henry, malgré l’absence des joueurs de ligne défensive Calais Campbell et Brandon Williams.

« Nous n’avons pas été en mesure de l’arrêter, a indiqué le secondeur recrue des Ravens Patrick Queen. Nous avons fait valoir que nous devons jouer pendant les quatre quarts et dominer. »

Les Titans tiraient de l’arrière 21-10 au début du troisième quart et 21-16 tard au quatrième quart avant d’amorcer une série offensive de 90 verges.

En troisième essai, A.J. Brown a capté une courte passe et il s’est défait de quatre plaqués pour inscrire un touché avec 2:18 à jouer. Ryan Tannehill a couru dans la zone des buts pour réussir le converti de deux points et porter le pointage à 24-21.

« J’avais beaucoup de confiance que nous allions remonter le terrain et atteindre la zone des buts », a dit Tannehill.

Lamar Jackson a ensuite aidé les Ravens à se rendre à la ligne de 10 des Titans. Le botteur Justin Tucker a réussi un placement de 29 verges avec 15 secondes à écouler pour forcer la tenue d’une prolongation.

Jackson a complété 17 de ses 29 passes pour des gains de 186 verges. J.K. Dobbins a porté le ballon 15 fois pour des gains de 70 verges et il a réussi un touché au deuxième quart.