Pete Carroll l’a avoué après la défaite de 44-34 de son équipe, dimanche : les Seahawks de Seattle s’attendaient à ce que les Bills de Buffalo utilisent beaucoup plus leur jeu au sol qu’ils ne l’ont fait et ils ont été incapables de s’ajuster lorsque cela ne s’est pas avéré.

Miguel Bujold
Miguel Bujold La Presse

Zack Moss et Devin Singletary, les deux principaux porteurs de ballon des Bills, n’ont totalisé que 11 courses pour 19 verges de gains, mais les Bills ont tout de même marqué 44 points. Ça veut dire deux choses.

La première, c’est que les Seahawks ne veilleront pas tard si leur défense ne s’améliore pas significativement en deuxième moitié de saison. Elle est pitoyable depuis le début de la saison. La deuxième, c’est que Josh Allen est vraiment devenu un quart-arrière de premier plan, même s’il est encore un tantinet inconstant comme passeur.

PHOTO JEFFREY T. BARNES, ASSOCIATED PRESS

Josh Allen (17)

Après un début de saison sur les chapeaux de roue, Allen a ralenti en octobre. Dimanche, il a réussi 31 de ses 38 passes pour 415 verges et 3 majeurs. Il a été supérieur à Russell Wilson. Stefon Diggs mène la NFL avec 63 attrapés et 813 verges par la passe, puis Cole Beasley (21e de la NFL avec 533 verges), John Brown et la recrue Gabriel Davis apportent tous leur contribution. Le jeu aérien des Bills n’est plus une faiblesse.

L’absence du demi de coin Shaquill Griffin n’a pas aidé les Seahawks contre les Bills, mais leur défense n’arrête personne. Elle est dernière de la ligue pour les verges (455,8 par match) et 30e pour les points (30,4). Carroll et ses adjoints auront deux mois pour remédier au problème.

Les Steelers jouent avec le feu

PHOTO RON JENKINS, ASSOCIATED PRESS

Ben Roethlisberger (7) s’est mis en marche à partir de la fin du deuxième quart.

Toujours invaincus, les Steelers de Pittsburgh l’ont échappé belle au Texas, dimanche. Pour le deuxième match de suite, ils sont venus à un cheveu de perdre et ont dû attendre jusqu’au dernier jeu de la rencontre avant de l’emporter.

Battus 24-19, les Cowboys de Dallas ont joué leur meilleur match depuis que Dak Prescott s’est blessé. Quatrième quart partant du club depuis le début de la saison, Garrett Gilbert a été nettement meilleur que l’avait été la recrue Ben DiNucci la semaine précédente.

La défense des Cowboys a joué avec une belle intensité, en particulier les chasseurs de quarts qui ont donné du fil à retordre à la ligne offensive des Steelers. Mauvaise contre la course depuis le début du calendrier, l’unité a également été étanche au sol (46 verges en 18 courses).

Mais les Steelers savent comment gagner. Fidèle à son habitude, Ben Roethlisberger s’est mis en marche à partir de la fin du deuxième quart et a été très bon au retour de la pause. Il a terminé la rencontre avec 306 verges, 3 passes de touché et aucune interception. De bonnes statistiques étant donné que le jeu au sol ne faisait rien.

La défense des Steelers a elle aussi été bien meilleure dans les 30 dernières minutes. Gilbert a dirigé quelques belles séries en première demie, mais Cam Heyward, T. J. Watt et compagnie ont élevé leur niveau de jeu d’un cran lorsque ça s’imposait. Le résultat est que les Steelers ont maintenant une fiche de 8-0 pour la première fois de leur histoire. Après avoir disputé leurs trois derniers matchs sur la route, ils accueilleront Joe Burrow et les Bengals de Cincinnati dimanche prochain.

Coriaces, les jeunes Panthers

PHOTO DENNY MEDLEY, USA TODAY SPORTS

Le quart des Panthers, Teddy Bridgewater (5)

Il n’y a pas que les Steelers qui ont été testés par une équipe qui était pourtant largement négligée avant le match. Les Chiefs de Kansas City ont remporté une courte victoire de 33-31 aux dépens des Panthers de la Caroline, qui ont très bien joué à l’Arrowhead Stadium.

La décision des Panthers d’avoir remplacé Cam Newton par Teddy Bridgewater durant la saison morte a manifestement été la bonne. Bridgewater a tenu son bout contre Patrick Mahomes, terminant le match avec 36 passes complétées en 49 tentatives pour 310 verges et 2 touchés.

Reconnu pour être un passeur conservateur qui ne prend presque pas de risques, Bridgewater est cinquième dans la NFL avec 2416 verges. Ses deux principaux ailiers espacés, Robby Anderson et D. J. Moore, occupent respectivement le 4e et le 13e rang avec 751 et 640 verges par la passe. Surprenant.

Les Panthers pourraient cependant être privés de Christian McCaffrey, dimanche prochain, alors que les Buccaneers de Tampa Bay seront en Caroline. De retour au jeu après une absence de plusieurs semaines en raison d’une blessure à une cheville, McCaffrey s’est blessé à une épaule contre Kansas City.

Pour le moment, les Buccaneers et les Saints de La Nouvelle-Orléans sont les deux grosses pointures de la division Sud de la Nationale, mais ce sont deux équipes construites pour gagner à court terme, comme nous le savons. Les piliers des Falcons d’Atlanta, qui partagent la même division, sont également des joueurs dont les carrières sont bien avancées.

C’est tout le contraire pour les Panthers. Leur nouveau pilote Matt Rhule a opté pour la jeunesse dans la réinitialisation de la défense, tandis que l’attaque possède un bon mélange de jeunes vétérans et de joueurs en début de carrière. Si tout se déroule bien d’ici là, les Panthers devraient représenter l’équipe à vaincre dans leur division au plus tard dans deux ans.

Manque de punch

PHOTO TREVOR RUSZKOWSKI, USA TODAY SPORTS

Philip Rivers (17), des Colts, a fini le match contre Baltimore avec de très modestes statistiques (25 en 43 pour 227 verges, aucun touché et une interception).

Les Colts d’Indianapolis ont une bonne équipe, qui n’a pas beaucoup de faiblesses. En contrepartie, ils ne possèdent pas beaucoup de joueurs capables de changer l’allure d’un match, ni en attaque ni en défense.

C’était très bien parti pour les Colts, dimanche. Ils ont dominé le jeu au premier quart, mais n’ont jamais été en mesure de se donner une avance confortable et de pousser les Ravens de Baltimore dans les câbles. Ces derniers l’ont finalement emporté, 24-10.

Les blessures de Marlon Mack, qui ne jouera plus en 2020, et de T. Y. Hilton font mal aux Colts. Philip Rivers a d’ailleurs fini le match contre Baltimore avec de très modestes statistiques (25 en 43 pour 227 verges, aucun touché et une interception). C’est de plus en plus évident qu’il manque encore quelque chose à cette équipe afin de pouvoir menacer les puissances de l’AFC.

Remarquez que ça n’a pas été beaucoup plus impressionnant du côté des Ravens. Lamar Jackson a mené l’équipe avec 58 verges au sol, tandis que c’est Nick Boyle, un ailier rapproché d’abord reconnu pour ses qualités de bloqueur, qui a été le meilleur avec 46 verges par la passe. Contrairement à la semaine précédente face aux Steelers, Jackson a toutefois évité les erreurs, et la défense des Corbeaux a réussi quelques jeux-clés dans un match qui ne passera pas à l’histoire.

Tagovailoa et Murray en spectacle

PHOTO RICK SCUTERI, ASSOCIATED PRESS

Tua Tagovailoa (1)

Seules équipes à s’être rencontrées au Super Bowl à trois occasions, les Steelers et les Cowboys ne s’affrontent qu’une seule fois tous les quatre ans. C’est donc cette rencontre qui a retenu l’attention dans les matchs qui étaient disputés en fin d’après-midi, dimanche.

La confrontation entre Tua Tagovailoa et Kyler Murray, en Arizona, a toutefois été la plus spectaculaire. Les Dolphins de Miami ont trouvé le moyen de surprendre les Cardinals, 34-31, malgré une brillante performance de Murray.

Le diminutif quart-arrière des Cards a réussi 21 de ses 26 passes pour 283 verges et 3 touchés, tout en ajoutant 106 verges et un autre majeur en 11 courses. De tous les quarts-arrières de la NFL, c’est peut-être Murray qui possède le plus un talent similaire à celui de Patrick Mahomes et de Russell Wilson. Trois anciens joueurs de baseball de talent, et ça paraît.

Vous imaginez si les Cardinals avaient choisi d’ignorer Murray avec le premier choix du repêchage de 2019, eux qui avaient sélectionné Josh Rosen avec leur premier choix l’année précédente ? « Two wrongs don't make a right », comme disent les anglophones…

Quant à lui, Tagovailoa a été beaucoup plus productif que lors de son premier départ en carrière le dimanche précédent. Il a fini la partie avec 248 verges et deux passes de touché. Les Dolphins ont maintenant une fiche de 5-3, et les voilà au plus fort de la course pour les séries dans l’Américaine. La NFL nous étonnera toujours.