Plusieurs équipes de la Ligue professionnelle nord-américaine de football américain (NFL) ont décidé d’annuler leurs séances d’entraînement jeudi en signe de solidarité avec Jacob Blake, le jeune afro-américain grièvement blessé par balles par un policier dimanche lors d’un contrôle dans l’État du Wisconsin.

Associated Press

Les Packers de Green Bay, les Colts d’Indianapolis, les Jets de New York et l’Équipe de football de Washington (nouvelle appellation des Redskins), ont emboîté le pas aux joueurs de basketball des Milwaukee Bucks, qui avaient décidé mercredi soir de boycotter un match des éliminatoires. Cela a contraint la NBA à reporter plusieurs autres rencontres ce jour-là.

« Les Colts ne s’entraîneront pas aujourd’hui », a annoncé le club d’Indianapolis dans un communiqué. « À la place, l’équipe utilisera cette journée pour discuter et voir comment pouvoir avoir un impact social durable et inspirer le changement dans nos communautés ».

« Les joueurs, les entraîneurs et le personnel se réuniront en tant que famille du football, et nous poursuivrons notre dialogue sur les questions de racisme et d’injustice sociale dans notre pays », a déclaré Ron Rivera, l’entraîneur en chef de l’équipe de Washington dans un communiqué publié mercredi soir.

La saison 2020 de la NFL doit débuter le 20 septembre.

L’affaire Jacob Blake, qui relance le mouvement antiraciste aux États-Unis, a provoqué depuis mercredi un mouvement de boycottage sans précédent dans le monde sportif américain.

En quelques heures, le mouvement initié par les Milwaukee Bucks a gagné d’autres équipes de la NBA, puis le soccer de la MLS, puis le Baseball majeur avant de toucher la NFL.

Un policier a tiré dimanche sept balles dans le dos de Jacob Blake, dans l’État du Wisconsin, alors que cet Afro-Américain de 29 ans résistait à son interpellation. Le père de famille est grièvement blessé.